Allemagne-Le climat des affaires au plus haut depuis juin

le
0

* L'indice Ifo à 108,6 en avril après 107,9 en mars * Les entreprises moins optimistes sur leurs perspectives * Grèce, ralentissement en Chine et aux USA pèsent (Actualisé précisions, commentaires d'économistes) BERLIN, 24 avril (Reuters) - Le climat des affaires en Allemagne s'est amélioré en avril pour le sixième mois consécutif, pour atteindre son meilleur niveau depuis juin 2014 montre l'enquête mensuelle de l'institut Ifo publiée vendredi, qui témoigne de la vigueur de la première économie de la zone euro au début du deuxième trimestre. L'indice Ifo, calculé sur la base d'une enquête auprès d'environ 7.000 entreprises, a atteint 108,6 en avril après 107,9 en mars. Il est supérieur au consensus Reuters, qui l'attendait à 108,4. "Rien ne semble pouvoir arrêter l'optimisme des entreprises, ce qui prépare une excellente année en termes de croissance", a commenté Carsten Brzeski, un économiste de ING. Il a toutefois mis en garde contre un excès d'optimisme, faisant référence à la crise de la dette grecque, au passage à vide de l'économie américaine en début d'année et au ralentissement de la croissance en Chine. L'enquête Ifo montre que les entreprises sont plus confiantes que le mois dernier sur la situation actuelle mais aussi qu'elles sont devenues un peu plus pessimistes sur leurs anticipations à six mois. Pour Thomas Gitzel, un économiste de VP Bank, le recul du sous-indice sur les anticipations signifie que la croissance de l'économie ne peut plus vraiment accélérer pour le moment en dépit d'un environnement domestique solide, sur fond de hausses de salaires et de taux d'intérêt historiquement bas. "Les discussions sur un Grexit, la crise au Yémen et le conflit en Ukraine pèsent sur la propension à investir et freinent les industries exportatrices", a-t-il dit. "L'économie exportatrice ne peut pas se renforcer mais il n'y a aucune raison de se lamenter: elle est solide mais l'indice Ifo du climat des affaires nous dit que ce n'est pas suffisant pour de nouveaux records de croissance." L'indice PMI Markit composite flash pour le mois d'avril en Allemagne, publié jeudi, a montré un tassement de la croissance. Le moral des investisseurs et analystes allemands mesuré par l'institut ZEW a quant à lui accusé une baisse inattendue en avril, la première depuis octobre 2014. ID:nL5N0X50JF Le gouvernement allemand a néanmoins relevé cette semaine sa prévision de croissance pour 2015 à 1,8%, la hausse de l'emploi et des salaires ainsi la baisse des prix du pétrole contribuant à soutenir la consommation des ménages. ID:nL5N0XJ249 Les grands instituts de conjoncture allemands sont encore plus optimistes puisqu'ils ont relevé la semaine dernière leur prévision de croissance pour cette année à 2,1%, contre 1,2% précédemment. ID:nL5N0XD1ZP (Michelle Martin, Juliette Rouillon et Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant