Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Taxes sur les carburants : l’UFC-Que Choisir lance une pétition contre une « aberration fiscale »
information fournie par Boursorama avec Newsgene18/09/2019 à 14:25

Taxes sur les carburants : l’UFC-Que Choisir lance une pétition contre une « aberration fiscale »

Taxes sur les carburants : l’UFC-Que Choisir lance une pétition contre une « aberration fiscale »

L'UFC-Que Choisir a lancé mercredi une pétition pour faire supprimer une taxe sur les carburants. Il s'agit en réalité de la TVA sur une taxe environnementale, qui risque de faire grandement augmenter les prix. L'association de défense des consommateurs évalue le montant de cette « aberration fiscale » à environ 12 à 14 centimes par litre de carburant.

Les taxes sur le carburant se multiplient et s'additionnent. Pour limiter l'augmentation à venir du prix pour les Français, l'UFC-Que Choisir a lancé mercredi 18 septembre une pétition en ligne pour demander la suppression d'une des taxes pesant sur les carburants. Pour les consommateurs, elle représente 12 centimes par litre de diesel et 14 centimes par litre d'essence, révèle Europe 1 .

Une « aberration fiscale »

Cette taxe n'en est pas vraiment une. Il s'agit en fait de la TVA sur les taxes environnementales des hydrocarbures, explique l'association de consommateurs. « Elle ne finance pas la transition énergétique. Il s’agit d’une TVA sur une taxe donc elle est reversée directement dans les caisses de l’État » , explique l'UFC-Que Choisir, pour qui cette taxe est une « aberration fiscale » .

Cette suppression serait particulièrement bienvenue au moment où les tarifs des carburants se préparent à subir une « inflation » . La forte hausse du prix du pétrole au baril à l'échelle mondiale va prochainement se répercuter sur le prix de vente. Or, la TVA sur la taxation du carburant a représenté un total de 4,6 milliards d'euros en 2018, estime UFC-Que Choisir.

Protéger le pouvoir d'achat

Les défenseurs des consommateurs pointent du doigt le caractère obligatoire de cette dépense puisque « se chauffer ou se déplacer ne sont pas des choix, mais des nécessités » . L'association dénonce une mesure « injuste » , qui ne finance même pas la réduction de la dépendance française au pétrole.

« Il n’est pas admissible que le gouvernement s'en remette au seul bon vouloir des compagnies pétrolières, appelées à une illusoire modération tarifaire, alors qu’il dispose du levier fiscal pour agir » , dénonce l'UFC-Que Choisir. Dans le texte de la pétition, l'État est ainsi appelé à « préserver le pouvoir d'achat des ménages » . Plus de 4 800 personnes avaient signé la pétition mercredi midi.

8 commentaires

  • 18 septembre17:47

    j'ai signé la pétition et vous ?


Annonces immobilières