1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Système de retraite par répartition ou par capitalisation : quelle pension obtiendrait-on aujourd'hui pour un euro cotisé en 1982 ?
Mingzi06/01/2020 à 11:41

Système de retraite par répartition ou par capitalisation : quelle pension obtiendrait-on aujourd'hui pour un euro cotisé en 1982 ? (Crédit photo: Fotolia)

Alors que l'attribution de la Légion d'honneur au président de BlackRock France a créé une polémique autour de la réforme des retraites, la Banque Natixis a réalisé une étude montrant qu'un euro cotisé en 1982 donnerait 1,93 euros avec un système de retraite par répartition et 21,90 euros avec un système par capitalisation. Explications.

La polémique autour de BlackRock et de la réforme des retraites

L'attribution de la Légion d'honneur le 1er janvier à Jean-François Cirelli, président de la filiale française de BlackRock, le premier gestionnaire d'actifs au monde, notamment pour le compte de fonds de pension, a déclenché une polémique. Certains opposants à la réforme des retraites accusent le gestionnaire d'actifs d'intriguer pour influencer la réforme des retraites et introduire un système de retraite par capitalisation en France.

Dans notre pays, les retraites sont basées sur un système par répartition, c'est-à-dire que les cotisations des salariés d'aujourd'hui financent les pensions des retraités. Dans le système actuel, les actifs cotisent jusqu'à un niveau de salaire de 320 000 euros brut par an. Au-delà, ils ne cotisent plus pour leur retraite. S'ils souhaitent compenser et se constituer un supplément de revenus en vue de la retraite, ces salariés doivent épargner, en d'autres termes, ils doivent recourir à une solution par capitalisation. L'assurance vie fait partie de ces solutions : les contrats permettent d'investir sur des supports de toutes sortes, notamment des fonds et OPCVM proposés par des sociétés de gestion d'actifs telles que BlackRock. 

Avec la réforme des retraites, le plafond devrait passer de 320 000 à 120 000 euros, élargissant ainsi le potentiel de marché de l'épargne retraite par capitalisation. Au-delà de 120 000 euros, les salariés ne cotiseraient plus pour leur propre retraite mais verseraient néanmoins une cotisation de solidarité de 2,8%. Au final, quelques 300 000 à 350 000 salariés seraient concernés et cela représenterait une baisse totale des cotisations retraite de 3 milliards d'euros. 

Quelle performance pour un euro cotisé via un système par répartition et un système par capitalisation ?

Alors que la polémique bat son plein, le journal Capital a publié une note de la banque Natixis qui compare la performance d'un système de retraite à 100 % par répartition à un système à 100% par capitalisation. Pour chaque système, l'étude donne le niveau de retraite que l'on obtiendrait aujourd'hui pour un euro de cotisation retraite investi en 1982. Il en ressort que pour un euro cotisé, le système de retraite par répartition donne 1,93 euros et le système par capitalisation (qui correspond à un fonds de pension investi à 50% en actions et 50% en obligations) donne 21,90 euros.

De 1982 à 2019, le système par répartition est lié aux cotisations des actifs (qui sont liées aux salaires), et à la taille des générations. Le système par capitalisation a quant à lui bénéficié de la baisse des taux d'intérêt à long terme (qui a accru le rendement des obligations) et de la hausse des cours boursiers avec la hausse de la profitabilité des entreprises.

La banque en conclut que le coût pour la France d'avoir eu, depuis 40 ans, un système de retraite 100% par répartition est considérable. 

A lire aussi

Retrouvez notre dossier spécial epargne retraite

13 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • NRN5012
    11 janvier08:31

    Il est important de s'intéresser au système par capitalisation et de laisser un peu plus de choix pour financer sa retraite. Il y a place pour les 2 systèmes, qui peuvent se compléter, alors pourquoi tant de contraintes dans le pays qui se veut être celui de la liberté ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer