Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Serez-vous redevable de la taxe d’habitation cette année ?
information fournie par Mingzi05/11/2021 à 08:00

La taxe d'habitation est un impôt local dont le montant dépend de nombreux critères (Crédit photo : Fotolia)

La taxe d'habitation est un impôt local dont le montant dépend de nombreux critères (Crédit photo : Fotolia)

Résidence principale, résidence secondaire, logement vacant … ferez-vous partie des Français qui doivent s'acquitter de la taxe d'habitation en 2021 ?

La taxe d'habitation sur la résidence principale

La taxe d'habitation est un impôt local dont le montant dépend de nombreux critères tels que les caractéristiques et la localisation du logement, des revenus, de la composition du foyer au 1er janvier.

La réforme de la taxe d'habitation a été entamée en 2018. Elle vise à supprimer progressivement cet impôt pour tous les Français à horizon 2023 et ne concerne que les résidences principales.

En 2021, 80 % des foyers en sont désormais exonérés, mais les 20 % de foyers les plus aisés devront encore la payer. En 2021, ils bénéficieront d'un allègement de 30%, puis de 65% en 2022 et d'une suppression totale en 2023.

Pour permettre aux Français de savoir s'ils sont redevables de la taxe d'habitation sur leur résidence principale en 2021, le gouvernement a mis à disposition un simulateur sur le site impots.gouv. Il suffit de renseigner son revenu fiscal de référence 2019 et le nombre de parts de son foyer fiscal. Le simulateur lui indique alors s'il bénéficie d'une suppression totale de sa taxe d'habitation ou seulement d'une exonération de 30 %.

Pour faire partie des contribuables totalement exonérés de la taxe d'habitation en 2021, le revenu fiscal de référence ne doit pas dépasser les 27.761 euros pour une part de quotient familial. Par exemple, pour un couple avec deux enfants, le revenu fiscal de référence du foyer ne doit pas dépasser 56.551euros.

La taxe d'habitation sur les résidences secondaires

La réforme de la taxe d'habitation ne concerne pas les résidences secondaires. Aussi, les Français propriétaires d'une résidence secondaire restent redevables de cet impôt en 2021. Ils peuvent même être redevable de la surtaxe d'habitation si leur résidence secondaire est située dans une zone tendue. C'est par exemple le cas à Paris, Bordeaux et Nice où la surtaxe s'élève à 60 %, soit le maximum autorisé par la loi.

La taxe sur les logements vacants

Dans les communes situées en zone tendue, vous devez payer une taxe sur le logement vacant (TLV) si vous êtes propriétaire d'un logement inoccupé depuis au moins 1 an.

Toutefois, même si votre logement ne se trouve pas en zone tendue, vous pouvez être soumis à la taxe d'habitation sur les logements vacants (THLV) si la commune a décidé de mettre en place ce dispositif.

6 commentaires

  • 09 novembre19:12

    Ou comme moi un provincial qii ame bienpasser des week end et des congés à paris.C'est bien ce que font les parisiens en province, non? Les provinciaux n'auraient pas le droit de faire de même à Paris? Pour quoi?


Annonces immobilières