Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Prix du gaz : les tarifs réglementés augmentent de 5,7 % en moyenne à partir de mars
information fournie par Boursorama avec Newsgene02/03/2021 à 15:15

Malgré cette hausse, les tarifs du gaz ont tout de même connu une baisse de 9,2 % depuis janvier 2019. (illustration) (Crédits : ©torange.biz)

Malgré cette hausse, les tarifs du gaz ont tout de même connu une baisse de 9,2 % depuis janvier 2019. (illustration) (Crédits : ©torange.biz)

Les tarifs réglementés hors taxe du gaz ont augmenté de 5,7 % en moyenne par rapport au mois de février. Cette hausse significative est une conséquence de l'importante demande mondiale, notamment due à la vague de froid qui touche l'Asie cet hiver. Mais elle est aussi due à un recours accru aux stocks européens en janvier et à l'augmentation des prix du pétrole.

Une forte demande mondiale et une sollicitation importante des stocks européens ont conduit à une hausse des tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie. Lundi 1er mars, les prix du gaz ont augmenté en moyenne de 5,7 % par rapport au mois précédent, rapporte Le Figaro.

La fin des tarifs réglementés de vente en 2023

La hausse varie en fonction de l'utilisation faite du gaz. « Cette augmentation est de 1,5 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 3,4 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 5,9 % pour les foyers qui se chauffent au gaz », détaille la Commission de régulation de l'énergie (CRE) dans un communiqué, relayé par 20 Minutes.

Cette hausse résulte de la combinaison de plusieurs facteurs. Tout d'abord, une demande mondiale en hausse, causée notamment par la vague de froid qui s'est abattue sur l'Asie cet hiver. Mais une forte sollicitation des stocks de gaz européens en janvier et l'augmentation des prix du pétrole sont aussi en cause.

Malgré tout, les tarifs réglementés ont baissé de 9,2 % depuis le 1er janvier 2019, rappelle la CRE. Ils restent d'ailleurs inférieurs à ceux pratiqués en 2015. Pour rappel, les tarifs réglementés de vente vont progressivement disparaître jusqu'à leur suppression totale en 2023. Ils ont déjà été abandonnés pour les consommateurs professionnels depuis le 1er décembre 2020. 

0 commentaire

Annonces immobilières