Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Marseille va à son tour encadrer les loyers
information fournie par Le Figaro29/11/2022 à 17:02

Marseille devient donc la sixième grande ville à encadrer les loyers, après Paris, Lille, Lyon, Bordeaux et Montpellier.

Le ministre délégué au Logement, Olivier Klein, a donné son feu vert mardi à un encadrement des loyers à Marseille, vivement souhaité par la municipalité de gauche pour lutter contre les difficultés de logement dans la grande ville la plus pauvre de France. Ce dispositif fixe des valeurs de référence et interdit aux propriétaires de dépasser ce loyer plafond.

« J’ai reçu jeudi dernier le dossier » et « je veux dire ici mon accord à ce qu’on puisse encadrer les loyers à Marseille », a déclaré le ministre en clôture des premiers états généraux du logement de la deuxième ville de France, assurant que cette demande sera « une priorité » de son administration. Les loyers sont déjà encadrés à Paris et dans 18 communes de Seine-Saint-Denis ainsi qu’à Lille, Montpellier, Bordeaux, Lyon et Villeurbanne.

La métropole Aix-Marseille-Provence dirigée par Martine Vassal (droite, Les Républicains) a déposé un dossier qui prévoit un encadrement uniquement sur la ville-centre de Marseille, et pas dans les 91 autres communes de la collectivité dont certaines comme Cassis sont des stations balnéaires prisées. Elle répond ici favorablement à une demande répétée du maire de Marseille, Benoît Payan.

40.000 taudis

Pour justifier sa demande, le maire de Marseille pointe du doigt une « forte tension du marché locatif », une « production de logements en forte baisse ces dernières années » et une « capacité des ménages à louer un logement qui reste faible ». « La régulation du marché est un impératif social », argue Benoît Payan. Les défenseurs du dispositif souhaitent également freiner l’envolée des loyers. La métropole, elle, craint qu’une telle mesure « ne vienne gripper encore plus le système » et notamment la construction alors que Marseille compte 40.000 taudis et autant de demandes de logements sociaux en attente.

Montpellier a notamment mis en place un encadrement des loyers le 1er juillet dernier. Une mesure qui semble peu justifiée puisque seules 27% des annonces étaient au-dessus des nouveaux plafonds établis lors de la mise en place du dispositif, avec un dépassement annuel moyen de 67 €, selon Meilleurs Agents. À Paris, première ville où a été instauré l’encadrement des loyers , le bilan est mitigé, d’après Meilleurs Agents, puisque les loyers demeurent en hausse de +0,7% en 1 an et près de la moitié des annonces ne respectent pas les seuils en vigueur (47%).

0 commentaire