Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Location de voiture : les tarifs ont explosé en 2021 à cause du Covid-19
information fournie par Boursorama avec Newsgene14/01/2022 à 12:47

En France comme dans les destinations très touristiques d'Europe, les hausses de prix atteignent parfois 100 %. (illustration) (Pixabay / Karolina Grabowska)

En France comme dans les destinations très touristiques d'Europe, les hausses de prix atteignent parfois 100 %. (illustration) (Pixabay / Karolina Grabowska)

Les prix de location de voitures ont subi une forte hausse en 2021, en France comme en Europe, à cause de la pandémie de Covid-19. Dans l'Hexagone, l'augmentation flirte avec les 50 % par rapport à 2019. Les loueurs ont en effet eu beaucoup de mal à répondre à la demande.

Les tarifs de location de voiture se sont envolés en 2021. La hausse atteint 43 % par rapport à 2019, toutes destinations confondues. En considérant seulement le territoire français, les tarifs ont grimpé de 49 %, selon l'étude récente menée par le comparateur en ligne Carigami, relayée par BFMTV . Louer une voiture en 2021 coûtait 46 € par jour, contre seulement 32 € deux ans plus tôt.

Une flotte fortement réduite

Cette hausse s'explique par une très forte demande et un nombre limité de véhicules disponibles. Avec les confinements liés au Covid-19, l'activité des loueurs s'est réduite et ces derniers ont diminué leur flotte. Quand l'activité a repris, il a été difficile de satisfaire la demande soudaine des clients.

Touchés par la pénurie de semi-conducteurs, les constructeurs automobiles ont de leur côté eu beaucoup de difficultés à assurer leur production. La flotte de véhicules de location s'est ainsi trouvée anémiée en 2021, réduite de 40 % par rapport aux nombres de voitures disponibles en 2019 selon l'étude de Carigami.

Un pic de locations inhabituel

Les loueurs ont également été surpris par un pic de réservation précoce en mai 2021 à la fin du dernier confinement. Ce pic survient habituellement après le 15 juin. Conséquence : les professionnels n'étaient pas prêts et n'avaient qu'un nombre limité de voitures à proposer. Les prix ont alors augmenté, peu aidés par les coûts d'entretien liés à une flotte vieillissante.

L'étude note des disparités régionales. Les tarifs ont explosé dans les régions très touristiques comme la Corse (+101 % à Ajaccio, +94 % à Bastia, +98 % à Figari), Nice (+84 %). Idem à l'étranger, où les prix ont augmenté de 104 % en Italie, devant l'Espagne (+85 %) et la Croatie (+62 %). Et la situation risque de ne pas s'arranger en 2022.

1 commentaire

  • 16 janvier19:02

    "... à cause de la pandémie de Covid-19 ..." Non ! À cause de notre allégeance à la convention de l'offre et de la demande. Pour rappel : il n'existe pas de loi de l'offre et de la demande qui s'impose à nous , il n'existe qu'une convention de l'offre et de la demande dont l'application ne résulte que de notre décision. La forte hausse en question ne résulte que de notre décision.


Annonces immobilières