Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Livrets d'épargne : la chasse aux doublons sera désormais faite par les banques
Boursorama avec Newsgene18/03/2021 à 19:00

De nombreux doublons existent, mais beaucoup sont faits de manière involontaire, a relevé le ministère. (illustration) (Pixabay / Geralt)

De nombreux doublons existent, mais beaucoup sont faits de manière involontaire, a relevé le ministère. (illustration) (Pixabay / Geralt)

Un décret publié dimanche 14 mars au Journal Officiel confie aux banques la responsabilité d'empêcher la multidétention illégale de produits d'épargne défiscalisée en se chargeant des vérifications à l'ouverture et par la suite. Le gouvernement entend faire respecter le Code monétaire et financier en durcissant les contrôles de doublons, parfois involontaires.

Le ministère de l'Économie souhaite lutter plus fermement contre la détention par un même individu de plusieurs livrets d'épargne. Le Code monétaire et financier n'autorise en effet qu'un seul produit défiscalisé de chaque catégorie par personne, rappellent Les Échos. Une récente loi est venue modifier les modalités de contrôle d'éventuelles multidétentions.

Des vérifications plus faciles

Le décret 2021-277 du 12 mars 2021 relatif au contrôle de la détention des produits d'épargne réglementée a en effet transféré la responsabilité de déterminer l'éligibilité à un tel compte d'épargne aux banques. Le texte, publié dimanche 14 mars au Journal Officiel, entend « simplifier » et « améliorer » les contrôles au moment de la création d'un livret, « puis chaque année ».

La loi prévoit une amende représentant 2 % des sommes épargnées pour toute personne détenant deux Livrets A. Fin 2020, les Français détenaient 448 milliards d'euros sur leurs Livrets A, Livrets de développement durable et solidaire (LDDS), Plans épargne logement (PEL) ou Livrets d'épargne populaire (LEP).

Des infractions accidentelles

Le ministère des Finances estime cependant que de nombreux doublons sont involontaires. Il arrive qu'un adulte ouvre un livret d'épargne sans savoir que ses parents en avaient déjà ouvert un à son nom. En obligeant les banques à répertorier certains comptes et produits financier inactifs à partir de 2016, la loi Eckert avait mis au jour de nombreuses situations de ce type.

Le gouvernement souhaite par ailleurs faciliter le recours des foyers modestes au Livret d'épargne populaire, doté d'un rendement de 1 % et d'un plafond de 7 700 €. Les titulaires ne devront plus justifier de leurs revenus, qui seront désormais vérifiés par les banques directement auprès de l'administration fiscale. « Il n'est pas suffisant que seuls 7,3 millions de LEP soient ouverts, alors que près de 15 millions de ménages français sont éligibles », déplorait en octobre 2020 le gouverneur de la Banque de France.

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M4536974
    18 mars17:03

    le problème n'est pas le rendement, mais la fraude à la fiscalité sur la masse de plusieurs centaines de milliards.Si l'Etat envoie des aides qui finisse sur des supports d'epargne non fiscalisé l'utilité est nul (en plus de la fraude que celà constitue....).Livret A + LLDS + LEP = quand vous arrivez au plafond....franchement.....vous pouvez diversifier!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer