Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Impôts sur le revenu 2023: plus que quelques jours pour remplir votre déclaration
information fournie par Le Figaro16/05/2023 à 17:00

(Crédits photo : Adobe Stock -  )

(Crédits photo : Adobe Stock - )

À défaut de pouvoir y échapper, autant se simplifier cet exercice imposé.

Quelque 40 millions de foyers, imposables ou non, doivent se pencher sur leur déclaration de revenus . La mise en place du prélèvement à la source et de la déclaration automatique préremplie n'y a rien changé. Il faut a minima vérifier les montants connus et communiqués par l'administration fiscale. En cas d'erreurs, les contribuables qui ne les auraient pas relevées en endossent la responsabilité. Ceux qui bénéficient de la déclaration automatique - ce dont ils ont été informés par le fisc - n'ont rien d'autre à faire. Leur déclaration est automatiquement validée s'ils n'apportent aucune modification. Près de 11 millions de foyers fiscaux ont bénéficié de ce dispositif ultra-simplifié l'an dernier. Ils sont moins nombreux cette année. Ceux qui emploient un salarié à domicile ou recourent à un organisme de services à la personne en sont désormais exclus, car ils doivent à présent détailler la nature des services utilisés.

Échanger avec un expert-comptable

Grâce à la déclaration, l'administration fiscale prend connaissance des revenus et des charges que seuls les contribuables peuvent lui communiquer (loyers encaissés, pensions alimentaires…). Elle peut ensuite calculer l'impôt réellement dû sur les revenus de 2022 ainsi que les prélèvements sociaux à payer sur les revenus fonciers ou les plus-values boursières. De ce montant seront déduits les retenues déjà opérées sur les salaires ou pensions de retraite ainsi que les acomptes prélevés sur le compte bancaire des contribuables tout au long de l'année 2022. L'excédent éventuel sera remboursé cet été.

La déclaration sur papier reste permise aux contribuables qui n'ont pas internet, qui vivent dans une zone blanche ou ne maîtrisent pas assez l'outil informatique. Ils ont jusqu'au 22 mai pour la déposer au service des impôts des particuliers (SIP) dont ils dépendent. Les télédéclarants ont quelques jours, voire quelques semaines de plus pour remplir leurs obligations fiscales, sur le site impots.gouv.fr, en se connectant à leur espace personnel. Ceux qui préfèrent avoir un formulaire de déclaration complet sous les yeux pour se repérer peuvent encore les télécharger sur le site impots.gouv.fr , tout en profitant des aides et des alertes qui les guident s'ils déclarent en ligne.

En cas de doute, s'il manque des informations ou des justificatifs, mieux vaut ne pas trop différer la validation de sa déclaration. Au risque de passer la date limite et de subir 10 % de majoration d'impôt, en plus d'intérêts de retard sur les sommes non déclarées dans les délais. Dès août, le service permettant de corriger spontanément ses erreurs en ligne ouvrira. D'ici là, il est encore temps de solliciter de l'aide, en passant par la messagerie sécurisée de son espace personnel pour interroger directement un agent des impôts, ou en appelant le 0 809 401 401. Il est aussi possible d'échanger gratuitement avec un expert-comptable (numéro vert: 0 800 065 432) entre le 22 et le 26 mai (9 heures à 18 heures, et 21 heures les mardi 23 et jeudi 25 mai).

» Découvrez nos ouvrages pratiques pour déclarer au mieux vos impôts et votre patrimoine ici .

IMPÔTS SUR LE REVENU

Estimez votre impôt

Retrouvez le simulateur d'impôt sur le revenu Boursorama, l'outil parfait pour la simulation et le calcul de vos impôts.

0 commentaire