Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Immobilier : vers une nouvelle chute vertigineuse des prix en 2024
information fournie par Boursorama avec Newsgene 13/06/2024 à 12:21

Les prix de l'immobilier devraient encore baisser cette année. (illustration) (nattanan23 / Pixabay)

Les prix de l'immobilier devraient encore baisser cette année. (illustration) (nattanan23 / Pixabay)

La baisse des taux des crédits immobiliers est encore insuffisante pour relancer le marché de l'immobilier. La Fnaim prévoit ainsi une chute des prix allant de 5 à 7 % cette année.

Les prix de l'immobilier ont baissé de 3,8 % en un an. Et ce n'est pas fini selon les prévisions que la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) a dévoilées ce mercredi 12 juin. La baisse des prix pourrait atteindre entre 5 et 7 % en 2024. « Nous assistons à la plus forte baisse des prix depuis 15 ans. Tous les territoires marquent le pas » explique Loïc Cantin, le président du syndicat des professionnels de l'immobilier cité par Capital .

Taux de crédits en baisse

Pourtant, les taux des crédits ont tendance à baisser depuis le début de l'année après avoir grimpé très haut ces dernières années. Il est possible d'emprunter sur 20 ans à 3,5 % en ce mois de juin contre 4 % en janvier.

Mais ces taux en baisse ne suffisent pas à relancer le marché immobilier, regrette la Fnaim. La production de crédits immobiliers reste faible et de nombreux acheteurs potentiels sont ainsi exclus. Entre mai 2022 et mars 2024, les banques ont signé trois fois moins de crédits. La production est passée de 26,6 milliards d’euros à 8,7 milliards d’euros.

La chute des transactions

En 2022, les notaires ont comptabilisé 1,1 million de transactions immobilières contre 870 000 en 2023. Les chiffres en 2024 seront plus faibles encore. « Nous prévoyons encore une baisse du nombre de transactions, qui atteindra autour de 800 000 ventes annuelles fin 2024 » , prédit Loïc Cantin. Pour la Fnaim, la seule solution pour doper le marché immobilier reste une baisse des prix massive.

12 commentaires

  • 15 juin 09:50

    Les sempiternels argument du manque de logement et de l argent jetté par la fenetre avec un loyer revienne.
    Un locataire peut plus facilement bouger donc evoluer professionnellement.
    Il ne vit pas l explosion de la taxe fonciere qui va sous peu etre reformee et cela va faire mal pour les logement construits avant 1970


Signaler le commentaire

Fermer