Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des hackers dérobent 64 millions de dollars en bitcoins
Le Figaro08/12/2017 à 12:37

L'envolée du cours du bitcoin attire la convoitise des hackers. La plateforme de minage de bitcoins NiceHash en a été victime. C'est un portefeuille de 4700 bitcoins qui a été dérobé.

Nous sommes désormais bien loin des codes du braquage qui a fait les choux gras du cinéma, de Ocean's Eleven à Braquage à l'anglaise. À notre époque, il est possible d'effectuer un braquage grandiloquent sans sortir de chez soi, en restant devant son ordinateur. Et d'amasser un butin dont rêverait n'importe quel braqueur «traditionnel»: 63,9 millions de dollars, la valeur d'un portefeuille de 4700 bitcoins. Cette somme a été dérobée jeudi sur NiceHash, l'une des principales plateformes de minage de bitcoins, basée en Slovénie. Après ce «casse numérique», elle a suspendu ses activités durant au moins 24 heures.

Prise au dépourvu, l'entreprise a évoqué une attaque «vraiment professionnelle réalisée avec des outils très sophistiqués», et explique qu'elle va essayer d'en identifier les origines au plus vite. Comme après n'importe quel piratage sur le web, elle a également invité ses utilisateurs à changer de mot de passe. Le «minage» est une opération dans laquelle les développeurs - les «mineurs» - valident les transactions en bitcoins et sécurisent la blockchain. Les mineurs sont payés en bitcoins nouvellement créés, après les transactions validées...

LIRE AUSSI: Bitcoin: faut-il avoir peur des monnaies virtuelles?

La cybersécurité est désormais une question essentielle pour les plateformes de bitcoin, qui peinent à faire oublier la mauvaise réputations de leurs débuts. La confiance n'est pas encore une valeur du bitcoin. En 2015, MtGox - entreprise dirigée par le Français Mark Karpeles - a fait faillite après la disparition mystérieuse de 650.000 bitcoins. L'an passé, en 2016, c'est Bitfinex qui a été la cible des hackers: 65 millions de dollars avaient alors été dérobés. La prudence a gagné jusqu'à l'incontournable plate-forme de ventes en ligne de jeux vidéo Steam, qui a annoncé refuser désormais le paiement en bitcoin, qu'elle acceptait jusqu'à présent.

Le bitcoin se démocratise peu à peu

Cette monnaie numérique sort peu à peu de sa marginalité. Indépendante de toute banque centrale, c'est plus de 100.000 sites web qui acceptent ce moyen de paiement: PayPal, Wordpress, Expedia, ou des ONG comme la Croix-Rouge et Greenpeace. Le bitcoin se démocratise donc peu à peu, et entre dans la vie de tous les jours... Et la valeur de cette crypto-monnaie, elle, bat record sur record. Le cours du bitcoin s'est emballé ce jeudi au point de frôler brièvement les 17.000 dollars, après avoir battu des records tout au long de la journée et s'être envolé de plus de 70% en une semaine. La monnaie virtuelle évoluait encore sous les 14.000 dollars dans la matinée en Asie, avant de dépasser de nombreux seuils et d'atteindre son nouveau record à 16.777,08 dollars vers 16H30 GMT, selon des données compilées par l'agence Bloomberg.

LIRE AUSSI: Le bitcoin se lance à la conquête du monde réel

Le bitcoin n'en finit plus d'atteindre des sommets, en battant à toute vitesse record sur record. A la mi-octobre, il s'échangeait encore à 5.000 dollars. Sa valeur a été multipliée par 15 depuis le début de l'année, qu'il avait commencée autour de 1.000 dollars, suscitant l'inquiétude des autorités financières et la stupéfaction des analystes de marché, peu habitués à une telle flambée d'un actif. «Nous avons du mal à nous renouveler dans le commentaire. L'évolution du prix est exceptionnelle et c'est quelque chose qui n'a pas d'équivalent. Cette dynamique est une bulle à l'évidence, nous ne savons simplement pas quand et comment cela s'effondrera», estime Neil Wilson, analyste de ETX Capital.

Cette course au record est nourrie par l'intérêt croissant de grands marchés américains, dont certains s'apprêtent à lancer courant décembre des contrats à terme de bitcoins, permettant de spéculer sur son évolution. Désormais, la capitalisation totale de la cryptomonnaie s'élève à 272 milliards de dollars, loin devant sa concurrente Ethereum, qui pèse 41 milliards de dollars, selon les données du site spécialisé coinmarketcap.com. De nombreux économistes de renom, à l'instar des prix Nobel Joseph Stiglitz et Jean Tirole, sont montés au créneau ces derniers jours contre la flambée du bitcoin, décrite comme une «bulle spéculative» susceptible d'«imploser».

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer