Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Arnaque aux bitcoins : comment s’en protéger ?
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr02/11/2018 à 08:30

Grisés par l'explosion des monnaies virtuelles et leurs rendements parfois spectaculaires, de nombreux Français se sont jetés sur cette aubaine en espérant à leur tour gagner de l'argent facile. Las, beaucoup se sont fait arnaquer et ont tout perdu. L'Autorité des marchés financiers (AMF) s'inquiète de ces escroqueries et donne quelques conseils pour s'en prémunir.

Arnaque aux bitcoins : comment s’en protéger ? / iStock.com - D-Keine

Arnaque aux bitcoins : comment s’en protéger ? / iStock.com - D-Keine

31 millions d'euros volés

Selon l'AMF, qui est l'autorité à saisir en cas d'escroquerie financière, 700 épargnants français auraient été abusés depuis le début de l'année 2018 pour une perte totale de 31 millions d'euros. Chaque victime se serait ainsi fait voler près de 45 000€ en moyenne. Des chiffres qui semblent encore bien en dessous de la réalité si l'on se réfère aux chiffres avancés par l'équivalent de l'AMF en Belgique qui évoque de son côté plus de 100 millions d'euros perdus par nos voisins belges dans le même temps et dans les mêmes conditions. En Belgique comme dans notre pays, de nombreux épargnants n'ont entendu parler que récemment des cryptomonnaies comme le bitcoin créé en 2009 et dont le cours a atteint des sommets fin 2017, avant de chuter lourdement. Ils se sont alors engouffrés dans la brèche, sans expérience de ce type de marché, en même temps que des escrocs, bien rodés quant à eux. Ces arnaques, en constante progression selon l'AMF prennent la suite de celles au diamant et surtout au forex (marché des changes) qui avaient ruiné des milliers d'épargnants français pour quelques 4 milliards d'euros entre 2010 et 2016.

Des escroqueries bien rodées

Les arnaques sur le marché du bitcoin sont bien connues du régulateur financier. La principale technique consiste à contacter la future victime (qui a préalablement laissé ses coordonnées sur un site proposant d'investir sur les cryptomonnaies) par mail ou par téléphone. Après avoir instauré un climat de confiance, en proposant parfois des formations en ligne, l'interlocuteur, un supposé courtier, enjoint d'investir d'abord une petite somme, en promettant un bénéfice rapide. La victime mord à l'hameçon et l'escroc va ensuite lui faire croire qu'il a gagné de l'argent en allant jusqu'à créer une fausse interface sur laquelle il peut constater l'évolution de son épargne. L'épargnant investit alors toujours davantage jusqu'à ce qu'il se rende compte de la supercherie et tente de récupérer ses fonds. En vain, le courtier étant devenu subitement injoignable ou trouvant des prétextes divers pour ne pas rendre l'argent. Certains escrocs vont même jusqu'à demander des versements supplémentaires (frais, taxes…) pour pouvoir « débloquer » l'argent.  Toute plateforme proposant d'investir dans une cryptomonnaie avec une promesse de rendement est par définition louche puisqu'aucune n'a, à ce jour, reçu l'agrément de l'AMF.

Trucs et astuces

Une liste noire est régulièrement tenue à jour sur le site de l'AMF. Une soixantaine de sites proposant des produits dérivés sur crypto-actifs sans respecter la réglementation en vigueur sont actuellement signalés. Si vous avez le moindre doute, n'hésitez pas à contacter l'AMF.

Valeurs associées

NEXC +3.64%

4 commentaires

  • 02 novembre09:07

    Avec le BTC on se fait déjà arnaquer rien par la conception du produit. Que peut-on faire avec une monnaie dont le cours n'est pas stable ? C'est comme acheter une actions volatile. Actuellement tous ceux qui voudraient réaliser leur plus values cherchent des nouveaux entrants pour le faire.


Annonces immobilières