Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Argent : ces seniors qui vivent sans emploi ni retraite après 50 ans
information fournie par Boursorama avec Newsgene20/09/2018 à 08:21

(Pixabay)

(Pixabay)

Chez les Français âgés de 53 à 69 ans, 11% ne touchent ni salaire ni pension de retraite. Un tiers d'entre eux vivent sous le seuil de pauvreté, d'après une récente étude du ministère de la Santé.

Ces seniors ne sont ni actifs ni retraités. 1,4 million de Français âgés de 53 à 69 ans vivent une situation de chômage. Sans salaire ni pension de retraite, un tiers d'entre eux se retrouvent sous le seuil de pauvreté. Cette situation affecte particulièrement les femmes (66%), révèle une étude de la Drees publiée ce mercredi 19 septembre. Les données utilisées datent de 2015.

Une population plus fragile

Dans cette tranche d'âge, seuls 50% perçoivent une retraite « de droit direct ou de réversion » avec ou sans revenus d'activité. 39% touchent un revenu d'activité. Les 11% restants qui n'ont ni emploi ni retraite (NER) souffrent d'une moins bonne santé que les autres. 29% déclarent des problèmes médicaux graves, quand 30% sont en situation de handicap.

En moyenne âgés de 58 ans, les NER sont moins qualifiés. Plus de la moitié d'entre eux n'ont pas de diplôme ou tout juste le niveau du certificat d'études primaires (CEP). Leur niveau de vie médian n'atteint que 1 270 euros par mois. C'est bien loin de celui des seniors en emploi (2 090 euros) ou de celui des retraités (1 860 euros).

Composition du foyer

Les NER se retrouvent loin de l'emploi. « Le sentiment d'éloignement du marché du travail et le découragement prédominent », analysent les auteurs de l'étude. Un NER sur trois (32%) pense qu'il ne trouvera pas de travail. Aide au logement, RSA, Allocation adulte handicapé? Trois ménages NER sur quatre bénéficient de prestations sociales non contributives.

L'étude nuance cependant ce constat en fonction de la composition du foyer. Un NER sur quatre appartient ainsi aux 40% des ménages français les plus aisés. Il s'agit majoritairement de femmes sans enfant à charge, vivant en couple et diplômées. La majorité d'entre elles sont propriétaires et en bonne santé. La pauvreté frappe surtout les NER qui vivent seuls.

2 commentaires

  • 19 septembre22:55

    Sans emploi ni retraite, leur niveau de vie médian est supérieur de 25 % au SMIC. Comme quoi, la redistribution fonctionne très bien en France. Pour mémoire, en France, les inactifs ont un niveau de vie plus élevé que les actifs.


Annonces immobilières