Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Épargne : les Français préfèrent désormais la consommation aux placements
information fournie par Boursorama avec Newsgene30/07/2018 à 17:22

(Pixabay)

(Pixabay)

Contrairement à la tendance majoritaire jusqu'ici, les Français préfèrent désormais consommer plutôt que placer et épargner. Un rapport du cabinet Xerfi montre que les ménages renouent avec la consommation, particulièrement l'investissement dans l'immobilier. Un revirement à attribuer à des politiques européennes attractives vis-à-vis du crédit immobilier, mais aussi des taux de moins en moins attractifs sur les produits d'épargne classiques.

C'est une première dans le paysage économique : les Français préfèrent désormais investir dans l'immobilier plutôt que dans des placements d'épargne. Un rapport récent du cabinet Xerfi met en lumière un revirement dans le comportement des Français quant à leur gestion d'actifs. Depuis une dizaine d'années, le nombre de ménages français qui estiment pertinent d'épargner ne fait que baisser, rapporte Le Journal Économique.

L'épargne de moins en moins séduisante

Ainsi, depuis 2009, le revenu brut des ménages français a augmenté de 12 %. Dans le même temps, l'épargne a reculé de 2,1 % tandis que la consommation a augmenté de 14 %. Des chiffres records depuis les années 1990, selon le média spécialisé. Sur cette période, l'épargne financière a drastiquement chuté (avec une baisse de 27,2 %), tandis que l'investissement dans le logement augmentait de 17 %.

Pour le cabinet Xerfi, l'explication est à trouver dans les taux de moins en moins attractifs des produits d'épargne classique. Qu'il s'agisse du plan d'épargne logement (PEL), des différents livrets ou des comptes sur livret (CSL), les taux ne dépassent jamais 1 %. Seule exception : le contrat d'assurance vie, qui grimpe péniblement à 2 % – un taux toujours peu attractif pour les ménages.

Des taux d'intérêt attractifs dans l'immobilier

Les Français préfèrent donc désormais consommer plutôt qu'épargner, avec une nette préférence pour l'investissement dans la pierre. L'immobilier représente aujourd'hui 29 % de l'actif brut des ménages. Selon une étude récente de la société Legg Mason, 25 % des Français estimeraient aujourd'hui que leur investissement dans l'immobilier est « le meilleur choix d'investissement qu'ils ont fait au cours des dix dernières années ».

Si l'immobilier est un des secteurs favoris dans ce domaine, la Banque centrale européenne (BCE) y est peut-être pour quelque chose. Elle est à l'origine de la baisse des taux d'intérêt des crédits immobiliers. Ces derniers gravitent aujourd'hui autour de 1,4 % contre 4 % en 2012-2013.

5 commentaires

  • 30 juillet20:26

    Le matraquage fiscal qui est organisé en France : taux global de prélèvement en France 56,73% du PIB, en Suede 47,42%, Pays Bas 47,04%, Finlande 46,44%, etc... soit 10% de différence avec certains pays de la C.E. très sociaux !! Quans à l'immobilier en France il est hyper taxé !!!


Annonces immobilières