Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Locations de vacances : cette nouvelle arnaque sur Booking peut vous coûter cher
information fournie par Le Figaro 04/07/2024 à 17:40
Temps de lecture: 2 min

(Crédits photo : Adobe Stock -  )

(Crédits photo : Adobe Stock - )

Certains clients ayant effectué une réservation en France ou à l'étranger sur le célèbre site ont été victimes d'une escroquerie, raconte l'UFC-Que Choisir.

À l'approche des congés d'été, qui démarrent officiellement ce samedi pour l'ensemble des écoliers français, mieux vaut faire preuve de prudence pour éviter les arnaques qui se multiplient. Ce mercredi , l'association UFC-Que Choisir a indiqué avoir reçu de nombreux signalements de victimes d'une nouvelle escroquerie des plus inventives, qui cible les clients de la plateforme en ligne Booking.com.

Le principe est simple : des personnes ayant réservé un logement sur ce site internet reçoivent un message d'arnaqueurs, qui ont usurpé l'identité des établissements référencés sur la plateforme. Les clients ont ainsi l'impression de recevoir un mail de leur hôtel ou location de vacances. Ce «message envoyé via l'adresse de courriel officielle de Booking me demande une confirmation de ma réservation sous peine d'annulation, ma “carte n'ayant pu être vérifiée”, raconte l'une des victimes. Le message contient toutes mes coordonnées, dates, numéro de réservation… il est parfait sur le fond et la forme. Je me rends sur le lien proposé et, pareil, je me retrouve sur le site officiel de Booking où l'on me demande de confirmer mes coordonnées bancaires» , raconte-t-elle.

Ce lien ne redirige toutefois pas vers le site officiel, mais vers une copie (la distinction se fait grâce à l'URL). Une fois sur ce site contrefait, le consommateur entre ses coordonnées bancaires et valide, de son plein gré, un faux paiement de vérification censé être remboursé rapidement. Le site affiche une page d'erreur indiquant que le paiement n'a pas fonctionné (bien qu'il ait, dans les faits, été effectué). La victime réitère alors l'opération, et se fait arnaquer une seconde fois. Grâce à cette technique, et à la validation multiple de paiements par le consommateur , les escrocs empochent des centaines voire des milliers d'euros par victimes.

La difficile question du remboursement des victimes

Interrogé par l'association des consommateurs, Booking.com refuse de rembourser les victimes, puisqu'elle considère que la fraude s'opère hors de l'hébergement de son site web. Le site de location de vacances indique «[renforcer] constamment [ses] propres contrôles de sécurité» . Il est rappelé qu' «en règle générale, aucune transaction légitime n'exige d'un client qu'il fournisse les détails de sa carte de crédit par téléphone, par SMS ou par courrier électronique. Si un voyageur a des doutes sur un message de paiement reçu, nous l'encourageons à vérifier la politique de paiement de l'hébergement, disponible sur la page d'annonce de ce dernier, ou à nous contacter directement.» Les banques , quant à elles, ne remboursent pas automatiquement les victimes non plus.

Pour l'heure, impossible de connaître le nombre de personnes concernées. Le site Booking.com n'a toutefois pas été choisi par hasard, puisqu'il s'agit du site le plus utilisé en France en 2023 (29,2% des cyberacheteurs d'e-tourisme selon une étude Fevad). Contactée, la plateforme n'est pas encore revenue vers nous.