Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

A partir de cet été, devenez consomm'acteur en agissant pour la planète
information fournie par BoursoBank25/07/2023 à 08:00
Temps de lecture: 3 min

(Crédits photo : Pexels - Aman jha suppression du ticket de caisse et protection de la planète)

(Crédits photo : Pexels - Aman jha suppression du ticket de caisse et protection de la planète)

Le 1er août va marquer les esprits des acheteurs qui ont pour habitude de conserver et de vérifier leurs tickets de caisse au format papier. Ils sont invités (voire fortement incités) à fonctionner différemment pour diminuer le volume de papier imprimé. C'est le bon moment pour faire un geste en faveur de la planète, tout en faisant ses courses. Et si chacun en profitait pour aller plus loin ?

Suppression du ticket de caisse : quels enjeux pour l'environnement et la santé ?

Dans le cadre de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire votée le 10 février 2020 (1), les commerçants ne sont plus tenus, à compter du 1er août, de délivrer un ticket de manière obligatoire ou systématique, sauf en cas d'exception (ex : produit sous garantie) ou de demande formelle du client. A la clé, des tonnes de papier économisées , la plupart du temps inutiles, les tickets étant jetés souvent quelques minutes après le passage en caisse.

L'autre progrès sanitaire attendu est la baisse radicale des substances toxiques (tel le Bisphénol A) contenues sur 90% des tickets de caisse (2), utilisées pour faciliter l'imprégnation de l'encre sur le papier thermique. Ce perturbateur endocrinien, soupçonné d'être un facteur aggravant d'infertilité, devrait progressivement disparaître de nos portefeuilles.

Où en sont les autres pays européens ? La France semble être avant-gardiste sur le sujet par rapport à ses voisins européens pour qui le maintien du ticket papier, comme preuve d'achat, prédomine encore. La nouvelle pollution numérique générée par l'essor du e-ticket ne convainc pas non plus tous les décideurs. (3)

Pour amplifier son action : bien choisir ses enseignes éco-responsables

Sur les sites des enseignes, il est désormais aisé de repérer les initiatives permettant de faire un shopping économique, Made in France et respectueux de la planète.

Certaines marques dites «anti-gaspi» proposent des produits locaux, de saison, de seconde main, moins énergivores… tandis que d'autres s'engagent à reverser des sommes à des associations proches de la nature ou à planter des arbres pour tout achat de produit neuf réalisé par leurs clients. Elles sont reconnaissables par des labels officiels tels que : NF environnement, Nature et Progrès, Blanc Bleu Cœur, Eco Label, OEKO-TEX…

Leur approche est consultable dans leur rapport RSE, qui affiche annuellement des indicateurs mesurables sur la progression de leur implication environnementale.

Le chiffre : 80% des e-marchands français (vendeurs sur Internet) ont déjà instauré des mesures environnementales en matière d'information de leurs clients, de baisse de leur empreinte environnementale ou encore d'intégration de démarches vertueuses dans la sélection de partenaires. (4)

D'autres bonnes pratiques à adopter pour des courses plus respectueuses de la planète

Les modes de consommation plus responsables peuvent également se combiner avec des moyens de paiement tels que la carte bancaire recyclée, l'arrêt du recours aux chèques et le réflexe de la digitalisation pour des règlements rapides et toujours aussi fiables.

En effet, le paiement sur mobile (by wallet ou via carte bancaire virtuelle) et le virement instantané par SMS sont notamment des nouvelles fonctionnalités que les adeptes du temps réel et du nomadisme apprécient et recommandent !

Plus besoin de papier, ni d'étape intermédiaire pour valider une transaction : le circuit court est aussi d'actualité pour bon nombre de paiements quotidiens.

La parade du ticket de caisse physique existe grâce à la diffusion du e-ticket par SMS ou email. Pour les personnes encore frileuses de partager leurs données personnelles, un coup d'œil rapide en caisse est possible pour s'assurer des bons prix ; en cas de longues notes : attention au calcul mental ! Coupler l'application de cette réglementation avec le choix d'une carte bancaire recyclée, d'un mode de paiement dématérialisé, permet d'atténuer l'impact de nos modes de consommation.

Ce sujet vous intéresse ? Prolongez la lecture avec les articles suivants :
Paiement par chèque ou carte bancaire quel est le meilleur pour la planète ?
Avec une carte bancaire recyclée, chacun y trouve son compte !


(1) https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFARTI000041553814
(2) https://www.francenum.gouv.fr/guides-et-conseils/developpement-commercial/gestion-des-donnees-clients/comment-transformer-la-fin
(3) https://www.europe-consommateurs.eu/presse/communiques-de-presse/fin-des-tickets-de-caisse-papier-la-france-se-demarque-de-ses-voisins-europeens.html
(4) https://www.fevad.com/etude-kpmg-x-fevad-e-commerce-et-rse-the-green-deal/

Ségolène  Marquier
Ségolène  Marquier

Ségolène Marquier

Boursorama

rédactrice web

https://www.boursobank.com