Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Voyage : Airbnb ne manque pas d'ambition
Webedia21/12/2016 à 17:30
Temps de lecture: 3 min

Voyage : Airbnb ne manque pas d'ambition (Crédits photo : Adobe Stock)

Voyage : Airbnb ne manque pas d'ambition (Crédits photo : Adobe Stock)

Comme Nick Woodman, Mark Zuckerberg ou Jack Dorsey, Brian Chesky, Joe Gebbia et Nathan Blecharczyk font partie de cette jeune génération de milliardaires dont les idées simples ont changé le monde. En cofondant la start-up Airbnb, afin de faciliter la location de vacances entre particuliers dans le monde entier, ces trois amis ont révolutionné notre manière de voyager. Désormais, plus besoin de réserver une chambre onéreuse à l'hôtel quand on peut séjourner dans un bel appartement pour un prix moindre. En huit ans, Airbnb s'est imposé comme un intermédiaire incontournable pour les globe-trotteurs, mais l'entreprise souhaite maintenant passer à la vitesse supérieure. Lors de sa conférence annuelle baptisée Open, organisée il y a un mois, le PDG Brian Chesky a présenté ce qu'il considère comme l'annonce la plus importante depuis la naissance d'Airbnb : le lancement de l'application Trips. Son rôle ? Proposer des activités locales aux voyageurs sous la houlette de particuliers. Mais ses ambitions ne s'arrêtent pas là, il compte s'attaquer aux réservations de billets d'avion, à la location de voitures... et bien plus encore.

Des hôtes au service des voyageurs

Le mois dernier, Airbnb a profité de son événement annuel Open pour lancer l'application Airbnb Trips et dévoiler ses grandes ambitions pour l'avenir. L'objectif de ce nouvel outil est de "répondre à tous les aspects du voyage, le rendant à la fois facile et magique du début à la fin", selon son PDG Brian Chesky. Concrètement, cela s'est traduit dans un premier temps par le lancement des "expériences" Airbnb. En mettant toujours l'humain au centre de son fonctionnement, la start-up propose ainsi près de 500 activités où les guides professionnels sont remplacés par des locaux voulant partager leurs passions, leurs coups de coeur. Parmi les différentes propositions, on peut par exemple découvrir les dessous de Tokyo en vélo, visiter un atelier de broderie à Séoul, pratiquer le surf et dormir à la belle étoile à Los Angeles... Ces "expériences" sont pour le moment proposées dans douze villes : Paris, Los Angeles, San Francisco, Miami, Detroit, La Havane, Londres, Florence, Nairobi, Le Cap, Tokyo et Séoul. Comme gage de sécurité, elles ont toutes été approuvées par Airbnb. Loin des offres des agences classiques, elles visent à favoriser les liens entre touristes et locaux, en leur faisant partager des expériences plus authentiques, loin de sentiers battus. Elles peuvent très bien durer quelques heures comme quelques jours, et sont toujours basées autour d'une thématique (art de vivre, cuisine et fooding, art et design, expériences solidaires, divertissements, sport, mode, bien-être, nature, histoire, musique...). Sur chaque activité, la société prend une commission de 20%. L'autre fonctionnalité introduite par Airbnb le mois dernier est baptisée "Lieux". Comme son nom le suggère, elle regroupe toutes les bonnes adresses épinglées par les hôtes dans leurs villes et régions. Cela va du restaurant au barbier, en passant par les clubs ou les magasins de vêtements. Un terrain sur lequel Airbnb va directement concurrencer des géants du secteur comme TripAdvisor ou Yelp.

L'agence de voyage de demain

Les nouveaux projets d'Airbnb ne s'arrêtent pas aux catégories "expériences" et "lieux". Dans un second temps, la plate-forme va se transformer en véritable agence de voyage. Elle va ainsi proposer directement sur son environnement la réservation d'un restaurant ou d'une voiture. Selon Bloomberg, la société américaine a même des vues sur la réservation de billets d'avion, et serait prête à s'offrir une agence de voyage ou une licence de données en ligne pour y parvenir. Ce projet, connu sous le nom de Flight, pourrait être lancé d'ici 18 mois selon le souhait d'Airbnb. À terme, le rêve de la société serait que les voyageurs puissent planifier l'intégralité de leurs séjours sur leur plate-forme. Et Airbnb a encore bien d'autres plans pour l'avenir. La société s'est notamment lancée dans la construction de logements, avec une nouvelle branche baptisée Samara, et va bientôt ouvrir son premier bâtiment où les voyageurs côtoieront les habitants. En pratique, cet "hôtel" dispose de chambres pour les touristes ainsi que d'espace communs où il pourront côtoyer les locaux. Il est situé au Japon, dans la ville de Yoshino, sur un terrain cédé gratuitement par la ville. Cette initiative vise à savoir si l'urbanisme est capable de dynamiser l'économie locale, dans une localité en proie au déclin démographique. Parmi les autres ambitions d'Airbnb figure la conquête du marché chinois. Des rumeurs évoquent ainsi le rachat de son concurrent local, Xiaozhu, pour investir ce pays de près de 1,4 milliard d'habitants où la start-up est encore très peu présente. Brian Chesky a également émis le souhait d'introduire Airbnb en bourse "dès que possible". La start-up, qui vient d'annoncer deux millions de voyageurs sur son réseau pour la nuit du 31 décembre, a tous les atouts pour s'imposer comme l'un des leaders du secteur du voyage.

Les Risques en Bourse

Fermer