Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vol de vélos : un vrai marché secondaire
Le Particulier pour BoursoraMag14/05/2020 à 07:30
Temps de lecture: 2 min

Vol de vélos : un vrai marché secondaire (Crédits photo : Shutterstock)

Vol de vélos : un vrai marché secondaire (Crédits photo : Shutterstock)

Si le vélo est la solution de déplacement de demain, encore faut-il trouver un moyen de lutter contre le vol des deux-roues. Véritable business venant alimenter le marché de l'occasion, les bicyclettes volées pourraient être moins nombreuses dans les années à venir.

Plus de 400 000 vélos par an disparaissent en France selon une étude IFRESI-CNRS. Pour la seule ville de Paris, en 2018, près de 13 vélos sont volés chaque jour. Une véritable catastrophe, l'assure tous les experts, pour le développement de l'usage de la bicyclette. En effet, toujours selon l'étude IFRESI-CNRS, quelques 80 000 cyclistes potentiels renoncent à s'équiper chaque année pour cette raison.

Le marché noir des deux-roues

Mais où disparaissent tous ces deux-roues ? Si certains ne sont jamais retrouvés, une grosse partie de ces vélos vient alimenter le marché de l'occasion, à travers des sites de petites annonces en ligne comme Troc Vélo ou encore Leboncoin. Ce dernier compte en moyenne 330 000 annonces dans cette catégorie. Selon un sondage réalisé par Diffusis France pour Obvy durant l'été 2019, 68,2 % des personnes interrogées déclarent avoir déjà acheté un vélo d'occasion et préfèrent utiliser à 60,3 % une plateforme pour faire leurs emplettes.

C'est là le meilleur moyen pour ne rien savoir de la provenance de son deux-roues. 51,8 % des personnes interrogées reconnaissent ainsi ne pas connaître l'origine exacte du vélo et 78,6 % d'entre elles n'ont pas établi d'acte de vente. Pire encore, beaucoup ignorent qu'en achetant un vélo volé, elles risquent jusqu'à 5 ans de prison et 375 000 euros d'amende.

Les bons réflexes à adopter pour ne pas favoriser le développement des vols de vélos

Pour ne pas se faire avoir tout en profitant des prix doux du marché de l'occasion, quelques bonnes pratiques sont à mettre en place. Tout d'abord, payer avec un moyen de paiement sécurisé et rédiger, avec le vendeur, un acte de vente. Il est également possible de demander à ce dernier la facture d'achat de la bicyclette.

Autre solution : contrôler le marquage du vélo grâce à Bicycode (si le vélo a bien été enregistré). Ce dispositif permet d'identifier les vélos. En cas de vol, les forces de l'ordre ont accès à la base Bicycode et peuvent retrouver les deux-roues disparus pour les rendre à leur propriétaire. D'autres systèmes comme Paravol, Recobike ou Auvray security existent également. Le coût du marquage va de 10 à 30 euros.

Depuis 2020, le marquage des vélos neufs est obligatoire et celui des vélos d'occasion le sera dès 2021. Une disposition votée par les députées dans le cadre du Plan vélo de la loi Mobilité portée par Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire. De quoi freiner le recel et la revente illicite de bicyclettes. Mis en place dans d'autres pays européens, ce système a permis de restituer 40 % de vélos supplémentaires à leurs propriétaires et de faire reculer les vols de 30 %.

A lire aussi: Top 10 des voitures les plus volées en France en 2018

Les Risques en Bourse

Fermer