Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Vie au travail: le wellworking est en plein essor
Le Particulier pour BoursoraMag13/01/2021 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

Depuis quelques années, les entreprises multiplient les services supplémentaires sur le lieu de travail pour favoriser le bien-être de leurs salariés. crédit photo : fizkes/Shutterstock / fizkes

Depuis quelques années, les entreprises multiplient les services supplémentaires sur le lieu de travail pour favoriser le bien-être de leurs salariés. crédit photo : fizkes/Shutterstock / fizkes

La révolution du bien-être au travail continue. Après le coworking, le wellworking s'impose dans les entreprises. Cette philosophie de travail met le salarié au centre de toutes les préoccupations. Née avant la crise de la Covid-19, cette tendance pourrait bien gagner en popularité depuis la crise du coronavirus et aider à repenser le sens des bureaux de demain.

Travailler dans un palace

Pour certains salariés, le télétravail peut avoir du bon. Surtout lorsqu'il se passe au sein du prestigieux palace Le Lutetia. L'hôtel parisien propose depuis le début du mois de décembre 2020 un forfait «Wellworking au Lutetia». Pour 390 euros il est ainsi possible d'accéder à l'une des suites de 8h à 18h et de profiter d'un «espace de travail privé, propre et dans le respect des règles sanitaires en vigueur (...) Le forfait comprend également un crédit à utiliser sur la carte room-service. Il est également possible d'organiser à l'avance un accès privé à notre salle de sport et notre piscine», précise le communiqué. Cette offre 100% confinement est amenée à perdurer. D'autres partiront sur la formule à 675 euros la journée comprenant «un menu à trois plats» concocté par la Brasserie, le restaurant de l'établissement, «accompagné d'une bouteille de vin rouge ou blanc, d'eau minérale et de café soigneusement choisis».

Ce luxe, certaines entreprises sont prêtes à l'offrir à leurs salariés dans le cadre de leur programme de wellworking. Ce nouvel anglicisme, né il y a à peine trois ans, vise à augmenter les performances de ses équipes en prenant soin de leur santé physique et psychologique à travers des avantages internes ou externes, des espaces fonctionnels de travail ou encore des cours de sport ou de musique.

Un concept adapté à l'après Covid-19

Pour les experts du monde du bureau, la crise de la Covid-19 pourrait bien précipiter l'avènement du wellworking en France et ailleurs. «La Covid-19 a accéléré la tendance vers des modalités de travail plus flexibles et plus humaines, qui prend en compte le bien-être physique et mental des salariés et la création d'une communauté d'utilisateurs (...) Les salariés qui retournent au bureau sont désormais à la recherche de choses différentes, de «vraies raisons d'aller travailler» et d'affronter à nouveau le monde et les transports: la collaboration et la création de véritables liens avec leurs pairs. L'avantage d'être ensemble sur le lieu de travail réside dans la façon dont les relations se forment et les interactions informelles qui se produisent», explique Philippe Bourguignon, co-fondateur du restaurant Shack dans une tribune.

Kwerk, leader du wellworking

Le Wellworking succède ainsi au coworking en mettant davantage en avant le bien-être des salariés. En la matière, Kwerk, aménageur d'espaces, est déjà considéré comme pionnier et leader de cette nouvelle manière d'aborder le travail en France. L'entreprise, d'abord spécialisée dans le coworking, a pris le virage du wellworking il y a à peine 2 ans. Les espaces qu'elle ouvre désormais, comme le tout récent Kwerk Bienfaisance, dans le 8ème arrondissement, sont tous dotés du programme Kwerkwell.

Les utilisateurs profitent ainsi de cours de yoga, d'une salle de sport et d'un suivi ayurvédique, une médecine traditionnelle indienne reconnue. L'objectif est de se focaliser sur le bien-être physique et mental des abonnés tout en créant une communauté d'usager à travers une conception thérapeutique des espaces de travail et une sensibilisation au design. Ainsi, il serait possible de limiter les burn-out et autres absentéisme au travail. Cette tendance séduit les grandes entreprises prêtes à externaliser une partie de leurs équipes dans ces nouveaux espaces.

Ces bureaux éco-responsable à venir

Si le bien-être des salariés passe par la mise à disposition de nouveaux espaces dans l'entreprise, la dimension éco-responsable du lieu de travail est également importante. Pour preuve, le nombre d'immeubles de bureaux sortant de terre en mettant en avant leur lien avec la nature. A Montigny-le-Bretonneux, dès 2024, BNP Paribas immobilier va remplacer l'ancien siège de BMW par une immense structure en bois de quatre bâtiments, éco-responsables. Les immeubles bas carbone, sont entourés d'une parcelle de 2 hectares de verdure. 80% de la surface des bureaux bénéficiera d'un éclairage naturel en premier jour. Plus ambitieux encore, la future Occitanie Tower de Toulouse. Haute de 150 mètres, elle sera entourée de jardins verticaux qui habilleront ses façades de verre. Toutefois, l'opération de bureaux la plus verte à venir est probablement le projet Ecotone, de Jean Nouvel et Manal Rachdi, à Antibes. Véritable colline habitée. Près de 40 000 mètres carrés de bureaux, espaces de coworking, restaurants, chambres d'hôtel, disposés dans un écrin de verdure sur plusieurs strates. Des camaïeux lavande et orangés se mêlent aux palmiers californiens Washingtonia et à une colline artificielle. Le relief des plantes se projettera sur les sols par des procédés miroitants. Cet exploit est prévu pour 2022.

Les Risques en Bourse

Fermer