Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Quelles aides pour acheter son vélo?
information fournie par Le Particulier pour BoursoraMag22/09/2022 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

De nombreuses aides existent aujourd’hui pour s’offrir un vélo crédit photo : Getty images

De nombreuses aides existent aujourd’hui pour s’offrir un vélo crédit photo : Getty images

Bonus vélo, prime à la conversion, dispositifs locaux… de nombreuses aides existent aujourd’hui pour s’offrir un vélo et ainsi réduire son empreinte carbone. Tour d’horizon des dispositifs à mobiliser pour réduire la facture.

Des aides pour rouler sans se ruiner

Le gouvernement se dirige vers l’extension des aides nationales à l’achat d’un vélo. Du 15 août 2022 au 31 décembre 2022, le bonus écologique VAE (Vélo à Assistance Électrique) passe de 200 euros à 400 euros pour l’achat d’un vélo à assistance électrique neuf. Le bonus écologique «vélo-cargo» s’élève à 2.000 euros maximum pour les personnes dont le revenu fiscal est égal ou inférieur à 6.300 euros par an. Il permet d’acheter un vélo-cargo, une remorque électrique pour vélo , ou un vélo adapté aux situations de handicap.

Dans l’ensemble, les aides mises en place par le gouvernement s’adressent en priorité aux publics fragiles. Les particuliers dont les revenus fiscaux annuels sont égaux ou inférieurs à 13.489 euros ont aussi accès à ces dispositifs (300 euros pour l’achat d’un VAE, 1.000 euros pour un vélo-cargo).

40% du prix financé par l’État

La prime à la conversion, toujours en vigueur, profite à l’ensemble des citoyens. Pour l’obtenir, il faut se débarrasser d’un véhicule ancien et polluant et s’offrir en remplacement un vélo électrique. Son montant est de 1.500 euros par personne et par foyer au maximum. Elle peut toutefois atteindre les 3.000 euros pour les ménages dont le revenu fiscal annuel est inférieur ou égale à 6.300 euros. «En zone à faibles émissions, l’État accorde une surprime équivalente à l‘éventuelle aide versée par la collectivité territoriale, dans la limite de 1.000 euros», précise le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.

Au total, les aides de l’État peuvent aller jusqu’à 40% du montant de la facture totale. De plus, ces aides ne sont valables qu’une seule fois par personne. Pour en faire la demande, les particuliers peuvent se connecter sur le site primealaconversion.gouv.fr.

De nombreuses subventions locales sont disponibles

En plus des dispositifs mis en place par l’État, les futurs cyclistes peuvent solliciter les collectivités locales pour cumuler les aides et subventions et ainsi payer leur vélo moins cher. Pour ce faire, il faut se renseigner en mairie. Montpellier Méditerranée Métropole délivre à l’ensemble des professionnels qui travaillent dans la région une subvention de 1.000 euros dans la limite de 50% du prix d’acquisition. Une subvention délivrée sans conditions de ressources et sans limitation de durée à compter du 1er juillet 2022 si les professionnels achètent un Vélo à Assistance Électrique neuf (VAE) de type cargo ou triporteur, et le cas échéant de matériels liés à son utilisation (casque, antivol, dispositif d’éclairage, tenue réfléchissante).

La région Île-de-France en fait de même. Depuis début 2020, les Franciliens peuvent demander une aide à l’achat d’un vélo électrique d’un montant maximum de 500 euros. La subvention passe à 600 euros pour un vélo-cargo et 1.200 euros pour un vélo adapté, toujours dans la limite de 50% maximum du prix d’achat TTC. Ce dispositif est cumulable avec les aides apportées par les départements ou les villes de la région.

Vélo pliant Btwin Tilt 500, VTC Riverside 500 E, Vélo-cargo Elops R500… le top 3 des VTC du moment

Avec l’extension des aides à l’achat pour un vélo et les nombreuses subventions allouées par les collectivités locales, c’est le moment de s’offrir le cycle de ses rêves. Encore faut-il bien identifier ses besoins en amont. Pour 2.799 euros, les amateurs de deux-roues qui transportent des charges lourdes peuvent se tourner vers le vélo-cargo Elops R500. Ce dernier peut transporter jusqu’à 170 kilos sans encombres et a une longueur de 2,20 mètres. À l’inverse, le Btwin Tilt 500 à 399 euros est idéal pour combiner vélo et transport en commun. Entièrement pliable et très léger (12,5 kilos), il possède 7 vitesses. Enfin, pour rouler sur tous les chemins, vous pouvez miser sur le VTC Riverside 500 E à 1.199 euros. Un vélo électrique d’une autonomie de 90 km, adapté à toutes les situations et éligible aux aides de l’État.

À lire aussi:

Comment choisir votre vélo électrique Decathlon?

Le camping-car redevient à la mode

La tendance du vélo-cargo