Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Quand la gastronomie française se met au chevet des soignants
Le Particulier pour BoursoraMag06/04/2020 à 07:30
Temps de lecture: 3 min

Quand la gastronomie française se met au chevet des soignants (Crédits photo : Shutterstock)

Quand la gastronomie française se met au chevet des soignants (Crédits photo : Shutterstock)

Depuis le 22 mars 2020, l'opération « Les chefs avec les soignants » connaît un vif succès. On la retrouve sur Twitter : #chefsXsoignants. Chaque semaine, des chefs étoilés ou de restaurants gastronomiques préparent jusqu'à plusieurs milliers de repas à destination du personnel soignant des hôpitaux de France. Leur but ? Donner un peu de réconfort et les sortir, le temps d'un plat, de leur terrible quotidien.

En ces temps de lutte sans merci contre le coronavirus, les soignants sont en première ligne sans répit, prenant soin de tous les malades. Mais qui prend soin de nos soignants ? Nos chefs, bien sûr. Depuis le 22 mars, chaque dimanche et chaque mercredi, des dizaines d'entre eux rallument leurs pianos, à l'arrêt depuis le 14 mars, pour préparer un repas hors norme pour quelques services des hôpitaux qui en font la demande.

Soutien aux soignants : le chef du Palais de l'Elysée aux premières loges

L'initiative est partie d'un texte de soutien à tous les restaurateurs. Cette lettre écrite à la suite de la fermeture de leurs établissements par Stéphane Méjanès, journaliste et auteur culinaire, explique qu'un restaurant fermé n'est pas un restaurant mort. Rédigée le mardi 17 mars, elle trouve un écho particulier chez Guillaume Gomes, le chef du Palais de l'Elysée que Stéphane Méjanès connait bien.

De là germe cette idée d'améliorer le quotidien des soignants. L'affaire se met vite en mouvement. Guillaume Gomez contact le cabinet de Martin Hirsch, le directeur général de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP). Et le jeudi 19 mars, ce dernier donne son GO pour l'opération.

La logistique est prise en charge par TipToque, un service de livraison de plateau repas de chefs étoilés et bistronomiques parisiens. Et les produits sont offerts par l'enseigne Metro, vite rejointe par le marché de Rungis, Transgourmet France et Avigros.

L'opération, baptisée « Les chefs avec les soignants » (Twitter : #chefsXsoignants), débute le vendredi 20 mars, avec le Chef Guillaume Gomez qui livre ses premiers pâtés en croute. Puis le dimanche 22 mars, des repas sont livrés dans deux établissements d'Ile de France : Ambroise Paré à Boulogne-Billancourt et Avicenne de Bobigny. Les fourneaux sont alors tenus par Anne Legrand et Clio Modaffari (restaurant l'Innocence, 1 étoile Michelin à Paris), Florent Schiedgen, le second de Franck Baranger (Le Pantruche et Caillebotte à Paris), Laurent Trochain (restaurant Numéro 3 à Tramblay, 1 étoile Michelin) et Simon Horwitz (Elmer Restaurant à Paris).

« Les consignes laissées par Martin Hirsch étaient claires : offrir un repas complet si possible froid, facile à manger et rapidement, et qui ne contienne pas de produits pouvant heurter certaines pratiques confessionnelles », explique Stéphane Méjanès.

Les chefs avec les soignants : un succès dans toute la France

L'opération est un véritable succès, et les réseaux sociaux s'emballent rapidement : Twitter et Instagram deviennent les relais de cette opération. De nombreux chefs veulent se joindre à l'opération et offrir de leur temps et de leur savoir-faire. Parmi eux, Bruno Verjus, Romain Tischenko, premier finaliste de top chef, tous les chefs étoilés d'Annecy (Laurent Petit, Jean Sulpice, Yoann Conte...), Christophe Aribert à Uriage, François Gagnaire... « Près de 400 chefs nous ont d'ores et déjà contacté. C'est incroyable cet élan de solidarité », poursuit Stéphane Méjanès.

L'initiative devient désormais nationale. Le 29 mars, plus de 3 000 repas sont distribués en Ile-de-France et dans 6 hôpitaux de province. « Les chefs qui veulent participer à l'opération doivent s'inscrire sur https://tiptoque.typeform.com/to/JSAUwT  et les hôpitaux souhaitant être livrés sur  https://tiptoque.typeform.com/to/gdtCrJ », poursuit Stéphane Méjanès.

Le défi est désormais de pérenniser l'opération sur toute la durée de la lutte contre le coronavirus. « Tout le monde est bénévole, y compris les fournisseurs, les transporteurs... Chaque repas revient en tout à 16 €. Nous cherchons désormais à consolider l'opération « Les chefs avec les soignants » en lançant un appel au don, car tous les bénévoles peuvent vite s'épuiser. Nous allons nous appuyer sur des associations ou des fondations pour rediriger les promesses de dons, afin que tout soit fait en totale transparence ».

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez contacter Stéphane Méjanès à smejanes@me.com

A lire aussi :

Les Risques en Bourse

Fermer