Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Prenez le temps de visiter l'Île-de-France
Le Particulier pour BoursoraMag06/02/2021 à 08:30
Temps de lecture: 4 min

Église gothiques, châteaux du Grand Siècle, cités jardins, villes nouvelles et paysages en bords de Seine... crédit photo : Sergey Novikov/Shutterstock / Sergey Novikov

Église gothiques, châteaux du Grand Siècle, cités jardins, villes nouvelles et paysages en bords de Seine... crédit photo : Sergey Novikov/Shutterstock / Sergey Novikov

La crise de la Covid-19 contraint l'ensemble des Français à limiter leur déplacement hors du pays. C'est l'occasion de partir à la découverte de territoires que l'on a rarement l'occasion de visiter en temps normal, notamment en Île-de-France. Voici nos destinations favorites en région francilienne à découvrir le temps d'une journée ou d'un week-end.

Visiter l'Île-de-France: perdez-vous en Hurepoix

On l'oublie parfois, mais l'île de France est composée à 70% de campagnes et de forêts. Pour se le rappeler, direction le sud de l'Essonne dans un petit paradis vert, autrefois nommé: Hurepoix.

Dans les Souvenirs d'un enfant de Paris, l'auteur Emile Bergerat rapporte cette conversation qu'il aurait eu avec l'écrivain Théophile Gauthier. Ce dernier se serait un jour exclamé: «J'ai couru le monde, je possède l'Europe, l'Afrique, et je n'ai pas vu le Hurepoix! Allons en Hurepoix». Que découvrit-il sur place? Un paysage encore riche aujourd'hui de châteaux fort du Moyen-Age comme celui de Dourdan ou d'églises gothiques dont celle de Saint-Sulpice-de-Favières, classées «plus belle église de village de France».

Les villages typiques ne manquent pas, tout comme les bois, les grands plateaux agricoles et surtout, la vallée de la Chevreuse qui déborde sur les Yvelines. Toutefois, la bétonisation gagne l'ex Hurepoix, notamment depuis l'installation du plateau de Saclay et de nombreuses entreprises de la high tech. Il vaut mieux vaut donc ne pas trop tarder si l'on souhaite se plonger dans le passé agricole de cette région.

Partez sur les traces de la station balnéaire d'Elisabethville

Direction les Yvelines, dans une ancienne station balnéaire réalisée en 1921 par le belge Edmond Ramoisy sur le domaine de la Garenne à Aubergenville. Une commune inspirée de la station balnéaire de Cabourg est placée à l'époque sous le patronage d'Elisabeth, reine des Belges.

Aujourd'hui encore, la ville conserve des traces importantes de son passé, sorte de cité jardin doté d'une gare, de prestigieux hôtels et d'une plage. A voir, le kiosque à musique en ciment armé et l'l'Eglise Sainte-Thérèse-de l'Enfant-Jésus. Elle suscite encore l'admiration des contemporains pour sa façade monumentale, sa ferronnerie ou encore ses vitraux. Si la ville perd son statut de cité balnéaire en 1945 avec l'arrivée des usines Renault, son patrimoine architectural porte encore la marque de cette époque. Les villas et pavillons sont nombreux. Les styles se mélangent et l'on trouve des meulières construites sur plusieurs étages et des maisons à pans-sur-bois, des grottes de jardin, des belvédères ou encore des pigeonniers.

Arpentez le désert de Retz

Toujours dans les Yvelines, cet étonnant jardin anglo-chinois, réalisé par un artistocrate du XVIIIème siècle, François Racine de Monville. Un «désert» et non un simple jardin. A l'époque, le mot désigne les lieux où l'on vient se recueillir en solitaire, loin de la foule, pour s'adonner à la rêverie. Le maître des lieux y fait planter des essences de tous les continents. Le «désert» n'est d'ailleurs pas si désertique tant il regorge de surprises. On peut y trouver une colonne dorique artificiellement détruite symbolisant la Tour de Babel, ou une glacière surmontée d'une pyramide égyptienne en pierre.

Les influences de ce riche penseur vont des cultures orientales à l'Antiquité et le tracé du son parc de 38 hectares s'inscrit dans un parcours initiatique en référence à différents courants de pensée: l'Ethique, les Physiocrates, les Encyclopédistes, les Lumières, l'Ecologie, les Sciences, la Chine, ou encore la Franc-maçonnerie.

Découvrez les Espaces Abraxas

On retrouve ce décor futuriste dans de nombreux blockbusters américain comme la trilogie des Hunger Games. Les Espaces Abraxas, cet ensemble immobilier réalisé à Noisy-le-Grand dans le quartier du Mont-d'Est par l'architecte espagnol Rocardo Bofill en 1978, impressionnent toujours.

Divisés en trois programmes (Le Palacio: 441 appartements, Le Théâtre:130 appartements, L'Arc: 20 appartements), ils illustrent à merveille le mouvement des «villes nouvelles». Ces villes ont gagné la banlieue parisienne au début des années 1960. Les logements sociaux y sont construits par milliers et dès les années 1970, certains architectes engagés tentent d'innover, à travers des constructions d'HLM monumentales comme les Orgues de Flandre dans le 19ème arrondissement de Paris. Les Espaces Abraxas, s'inscrivent dans cette mouvance en mêlant le gigantisme de l'Antiquité à la modernité. Plus à l'est, on retrouve également une zone architecturale originale, les arènes de Picasso, réalisée en 1985 par un proche collaborateur de Bofill, Manuel Núñez Yanowsky, des ensembles immobilier géants, en forme de camembert, entourant une place.

Faites une pause près du canal de Chalifert

C'est une balade au fil de l'eau. Ce chemin de promenade fait la part belle à la nature, partant du canal de Chalifert. Avec un peu de chance, il sera possible d'y voir passer une ou deux péniches. Construit en 1846 pour raccourcir le trajet entre Meaux et Paris, ce canal a longtemps servi à l'acheminent des denrées et marchandises alimentaires. Véritable vestige de la diversité des transports en Île-de-France, il s'étend sur près de 12 kilomètres coupant plusieurs méandres de la Marne. Sur le chemin, on trouve encore l'un des rares ponts de bois construit au milieu du XIXème siècle. La balade se poursuit jusqu'à la petite commune d'Esbly.

Les châteaux et jardins d'Île-de-France

La région francilienne comporte parmi les plus beaux châteaux du pays. Si tous ou presque sont aujourd'hui fermés à cause de la Covid-19, il est important de rappeler qu'en temps normal, leurs prix varient beaucoup. Ainsi, on peut visiter le salon mauresque du château de Monte Cristo à Port-Marly dans les Yvelines pour 7,50 euros. A contrario, la découverte des intérieurs de Versailles coûte 20 euros et ceux de Chantilly 17 euros. Pour les parcs et jardins, si la plupart d'entre eux sont gratuits et toujours ouverts en Île-de-France comme le domaine de Villarceaux, certains sont payants. C'est le cas par exemple du parc de Courances (7,50 euros), du Jardin des Plantes (5euros) ou encore du domaine de Saint-Jean-de-Beauregard (8 euros)

Les Risques en Bourse

Fermer