Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Les eaux alcoolisées débarquent en France
information fournie par Le Particulier pour BoursoraMag14/09/2021 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

Les hard seltzers, des eaux pétillantes alcoolisées, ont envahi l’Hexagone crédit photo : Shutterstock

Les hard seltzers, des eaux pétillantes alcoolisées, ont envahi l’Hexagone crédit photo : Shutterstock

Vous les avez peut-être croisées cet été au détour du rayon d’un supermarché, sur la carte d’un bar ou en soirée ? Les hard seltzers, ces boissons alcoolisées composées d’eau pétillante aromatisée, ont envahi le marché français après avoir conquis les États-Unis. Leur cible : une clientèle plutôt jeune et branchée à la recherche d’alternatives à la bière et au vin.

Les hard seltzers, des boissons alcoolisées à mi-chemin entre l’eau pétillante et la bière

L’appellation «hard seltzer» fait référence à l’eau de Seltz, une eau minérale naturellement gazeuse provenant de la ville allemande de Selterswasser, et qui entre dans la composition de certains cocktails, notamment le Spritz. Le terme de «hard» indique la présence d’alcool (en opposition à «soft»): le hard seltzer est une boisson qui combine une eau gazeuse aromatisée aux fruits (mais peu sucrée) à de l’alcool (généralement issu du sucre de canne fermenté) et qui titre aux alentours de 4 à 6°, soit l’équivalent d’une bière.

Le processus de fabrication est d’ailleurs proche de celui de la bière, à savoir une fermentation de glucides grâce à des levures mélangées à de l’eau. Vendue en canettes ou en bouteilles de 33 à 35 cl, son prix tourne autour de 2 à 3 euros.

Un succès fulgurant aux États-Unis

Lancées pour la première fois outre-Atlantique en 2013, les hard seltzers n’ont conquis le marché américain qu’en 2019, lorsque la marque White Claw a mis l’accent sur leur composition: environ 29 calories pour 100 ml - soit 1,5 fois moins que la bière et 2,5 fois moins que le vin rosé, peu de sucre, pas de gluten, des arômes naturels…

Pétillantes, légères, sucrées, les hard seltzers se boivent rapidement, et les arômes de fruits prennent le pas sur le goût de l’alcool. Voilà de quoi séduire les consommateurs à la recherche d’alternatives à la bière et au vin, en particulier les jeunes adultes. Les ventes explosent (+200% en 2020) et le segment devrait représenter 15% du marché des boissons alcoolisées aux Etats-Unis d’ici 2024.

Une multitude de marques à la conquête du marché français

Snowmelt (littéralement «fonte des neiges») a été la première à envahir les rayons de nos supermarchés à l’été 2020. Elaborée par la brasserie Upslope dans les montagnes du Colorado, elle a misé sur son savoir-faire associé à l’image de l’eau pure des montagnes Rocheuses. Géants de l’agroalimentaire et producteurs français se sont eux aussi lancés dans la course.

Parmi les Frenchies, on peut citer Natz, Opéan ou la pyrénéenne AlquA. Les brasseurs ne sont pas en reste, de Glazy, une eau produite dans le Finistère par les Fabulous French Brasseurs, à OH LÀ LÀ, la hard seltzer de la brasserie Duyck, à qui l’on doit la bière Jenlain. Le monde de la mixologie tente lui aussi de se faire une place avec Fefe (Fait En FrancE), élaboré par l’équipe du bar Le Syndicat et la maison de parfumerie Jean Niel à Grasse. Cette boisson haut de gamme se veut représentative du savoir-faire français, et mise sur des saveurs branchées: pêche-gingembre, genièvre-pamplemousse ou fraise et bois de santal.

Du côté des poids lourds, on retrouve Coca-Cola (Topo Chico), Bacardi-Martini (Plume & Petal), Pernod Ricard (Bewiz) ou encore PepsiCo et sa marque Hard Mtn Dew, fruit du partenariat entre la marque Mountain Dew et le brasseur Boston Beer. Reste désormais à savoir si ces nouvelles boissons séduiront les palais français.

A lire aussi:

Dégustez des vins de stars

Des recettes de cocktails vitaminés sans alcool