Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Leica : la renaissance remarquée d'un géant de la photo
Webedia01/02/2017 à 07:30
Temps de lecture: 2 min

Leica : la renaissance remarquée d'un géant de la photo (Crédits photo : Adobe Stock)

Leica : la renaissance remarquée d'un géant de la photo (Crédits photo : Adobe Stock)

Face à l'arrivée de pointures japonaises comme Sony et Canon, et plus récemment la démocratisation des smartphones, les marques historiques de la photographie ont connu des années difficiles. Kodak, Polaroïd ou encore Leica, trois grands noms de l'argentique, ont toutes dû revoir leur stratégie pour trouver leur place sur le marché hyper concurrentiel du numérique. La société allemande Leica, rachetée en 2004 à Hermès par la famille Kaufmann, a décidé de continuer de miser sur le haut de gamme, tout en choisissant avec soin ses partenariats. Une solution qui porte aujourd'hui ses fruits, puisque la firme a connu une mutation particulièrement réussie.

Le virage raté du numérique

Fondée en 1849 à Wetzlar, en Allemagne, la marque Leica se positionne dès le départ sur le haut de gamme. Parvenant à toujours garder une longueur d'avance sur ses concurrents, elle commercialise dès 1925 des appareils photos légers, petits et compacts, alors que les autres sociétés peinent à imaginer des modèles facilement transportables. Tout au long du 20e siècle, ses produits connaissent le succès auprès des particuliers comme des grands photographes. Au début des années 2000, l'arrivée d'appareils numériques sur le marché met à mal la bonne santé de la firme. En 2004, Leica se retrouve même au bord de la faillite. Son chiffre d'affaires chute à 93,5 millions d'euros, alors qu'il s'élevait encore à 157,8 millions d'euros trois ans auparavant. Hermès, la maison-mère de la société, décide donc de céder celle-ci à Andreas Kaufmann, héritier d'une riche famille autrichienne...

L'importance du haut de gamme

À la surprise générale, alors que beaucoup avaient déjà enterré la société allemande, Andreas Kaufmann parvient peu à peu à la redresser. En premier lieu, cet ancien professeur de littérature lui fait enfin prendre le virage du numérique. Leica propose son premier boîtier numérique en 2006, mais celui-ci reçoit un accueil mitigé de la part du public. Finalement, les ventes redécollent en 2009 avec la sortie du M9, un appareil photo numérique télémétrique de 18 mégapixels. L'obstination de Leica à vouloir proposer des produits haut de gamme finit par payer. En effet, alors que les marques d'appareils photo bon marché se voient de plus en plus concurrencer par les smartphones, la firme allemande parvient à renouer en 2011 avec un chiffre d'affaires avoisinant les 300 millions d'euros. Il faut dire qu'elle a bénéficié de 160 millions d'euros injectés par le fonds d'investissement Blackstone. Conquis par les résultats encourageants de la firme, celui-ci y a vu l'opportunité de développer des partenariats avec des sociétés asiatiques du secteur de la high-tech. Ainsi, Leica fournit désormais les capteurs photo des smartphones haut de gamme de la marque Huawei : le P9 et le Mate 9.

L'art de se faire désirer

Aujourd'hui, les équipes de Leica continuent de fabriquer des appareils haut de gamme de façon artisanale, et proposent en parallèle des solutions de traitement de l'image et des capteurs à des constructeurs de smartphones. Et si elle a logiquement dû augmenter sa productivité pour faire face à son nouveau succès, elle sait aussi se faire désirer. En effet, produire trop d'appareils conduirait à baisser leurs prix et à ternir l'image premium de la firme. La stratégie fonctionne puisqu'en 2015, Leica a enregistré plus de 365 millions d'euros de chiffre d'affaires. Ce record correspond à une augmentation de 12% par rapport à 2014. Il n'y a pas photo, il s'agit d'une belle renaissance !

Les Risques en Bourse

Fermer