Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

La petite histoire de la cravate
information fournie par Webedia08/09/2017 à 07:33
Temps de lecture: 2 min

La petite histoire de la cravate (Crédits photo : Adobe Stock)

La petite histoire de la cravate (Crédits photo : Adobe Stock)

Pour certains travailleurs, le port de ce bout de tissu est obligatoire, pour d’autres, il s’agit d’un accessoire occasionnel à arborer lors de mariages et autres célébrations . Quoi qu’il en soit, la cravate fait partie de la garde-robe masculine depuis bien longtemps. Les origines de cet apparat pourraient remonter au 3ème siècle avant J.C. et à l’époque de l’empereur Qin Shi Huangdi dont les gardes portaient un noeud de soie autour du cou. Une autre théorie, basée sur des sculptures anciennes, estime la naissance de la cravate au 1er siècle après J.C. sous le règne de l’empereur Trajan. Les soldats de son armée portaient différents styles d’étoffe. Les Romains revêtaient également un sudarium, sorte de mouchoir attachée autour de la gorge.

« Cravate » ou « Croate », tel est le mythe

Mais pour la majorité des experts en la matière, la cravate serait née au 17ème siècle sous le règne de Louis XIII. Lors de la guerre de Trente Ans, le roi de France a dû faire appel à l’armée croate pour se battre. Ces combattants nouent des bandes de tissu coloré autour de leur cou et cette coutume plaît aux soldats français qui s’approprient peu à peu l’accessoire. Plus tard, c’est Louis XIV, féru de style, qui accélère le port de cet apparat. Dans la cour du roi, les hauts gradés se parent de « cravate », déformation du mot « croate ». Pompons, rubans, broderies, lacets… Le tissu prend alors des formes diverses et variées mais se répand largement en Europe, notamment avec le roi d’Angleterre Charles II, connu pour sa coquetterie.

Une mode qui perdure

Depuis, la cravate a connu ses modèles phares comme la Garat, blanche et bouffante, l’Ascot, large et en soie colorée, ou encore la Régate, fine aux bouts carrés, qui serait la grand-mère de la cravate actuelle. Enfin, c’est à Jesse Langsdorf que nous devons les modèles modernes puisque cet inventeur new-yorkais a l’idée, en 1924, de tailler la cravate en diagonale dans le tissu et de la confectionner en trois parties. Aujourd’hui, cet accessoire peut être coloré, à motifs et même tricoté. Reste à savoir comment bien la choisir pour rester dans l’air du temps.