Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Kering mise tout sur le luxe
information fournie par Webedia13/04/2018 à 10:00
Temps de lecture: 1 min

Kering mise tout sur le luxe (Crédits photo : Adobe Stock)

Kering mise tout sur le luxe (Crédits photo : Adobe Stock)

Le groupe Kering a décidé de se séparer de sa marque Volcom, spécialisée dans les vêtements de sport et de glisse. La maison française continue ainsi dans sa ligne stratégique : se concentrer sur l'univers du luxe, beaucoup plus rentable. Après avoir cédé 70% des actions Puma en début d’année (sur les 86,3% que le groupe détenait), Kering a fait le choix de vendre Volcom, une marque sportswear que le groupe avait rachetée en 2011. Les résultats en baisse de l’entreprise américaine (-3,2% de chiffre d’affaires en 2017 par rapport à 2016) ont notamment poussé le géant français à s’en séparer. Kering avait déjà commencé à se désinvestir de Volcom l’année dernière, en injectant "seulement" six millions d’euros dans la marque (contre sept millions en 2016).

Le luxe avant tout

Depuis 10 ans, Kering cherche à recentrer son offre, et donc ses acquisitions, pour davantage se concentrer sur le marché du luxe. Le groupe a notamment cédé ses actions Surcouf (chaîne de magasins informatiques) en 2009, Conforama en 2011, La Redoute en 2014, ou encore La Fnac-Darty en 2017. Kering avait cependant décidé de suivre la grande tendance du luxe sportif en faisant l'acquisition de marques sportswear, telles que Puma et Volcom. Mais la synergie des deux univers n’a pas été à la hauteur des attentes et des investissements. Aujourd’hui, le choix stratégique est de miser sur les Maisons de luxe phares du groupe, à l’instar de Gucci, Saint Laurent ou Balenciaga. En 2017, celles-ci ont majoritairement porté les résultats de Kering, puisqu’elles représentaient 10,8 des 15,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires enregistrés sur l’année. Après une croissance phénoménale de son chiffre d'affaires en 2017 (+27,5%), le groupe est désormais deuxième sur le marché mondial du luxe, derrière le géant LVMH. Pour maintenir le cap, Kering souhaite innover en répondant de façon plus pointue aux attentes d’une clientèle plus large. C’est notamment le premier groupe de luxe français à créer son propre service de location de pièces de grandes marques par abonnement.