Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Environnement : le marché juteux de la Green Tech
Webedia21/02/2018 à 13:37
Temps de lecture: 2 min

Environnement : le marché juteux de la Green Tech (Crédits photo : Adobe Stock)

Environnement : le marché juteux de la Green Tech (Crédits photo : Adobe Stock)

La Green Tech, qui regroupe des entreprises du numérique respectueuses de l'environnement, a le vent en poupe. Ce nouveau marché apparu il y a une dizaine d'années s'avère particulièrement intéressant pour les investisseurs. Zoom sur cette opportunité économique. Trouver des solutions plus efficaces et moins coûteuses pour préserver l'environnement, voilà le but principal et premier de la Green Tech. À l'ère du numérique où datas, Cloud, réalité virtuelle et intelligence artificielle sont entrés dans le vocabulaire courant, les ingénieurs, analystes et experts des quatre coins du monde se creusent les méninges pour trouver des réponses innovantes à l'un des problèmes majeurs de notre temps.

Farandole de drones

Aujourd'hui, pour veiller sur les zones protégées abritant des espèces végétales et animales menacées, surveiller la pêche et la chasse, ou encore observer les phénomènes naturels au plus près, de nombreux organismes et sociétés utilisent des drones. Moins énergivores que les hélicoptères, moins coûteux que les transmissions par satellite et plus maniable que n'importe quel véhicule, ce sont désormais des outils privilégiés. Mais les start-up de la Green Tech fleurissent et veulent aller beaucoup plus loin. Elles appellent les investisseurs à se montrer généreux pour permettre la création de nouvelles solutions qui pourraient notamment s'intégrer dans un concept de Smart City.

Les jeunes pousses de la Technologie Verte

L'imagination et la créativité sont au cœur du travail des entrepreneurs du secteur. En France, ces start-up sont nombreuses et diverses. Mini Green Power veut créer des mini centrales vertes, Sensing Labs met les datas au service de l'efficacité énergétique, pendant que Uzer imagine un boîtier connecté pour aider à trier ses déchets. Après une levée de fonds, par le biais d'investisseurs professionnels ou d'un crowdfunding, ces jeunes pousses pourront se lancer dans la conception de leurs services innovants. Leurs besoins oscillent généralement entre 500 000 et deux millions d'euros. Les plus ambitieux comme eLichens, qui s'attaque à la pollution de l'air avec des capteurs basse consommation et des stations de mesure de la qualité de l'air, demandent beaucoup plus de soutien (8 millions d'euros dans ce cas).

Green Tech à la Française

En 2016, le gouvernement français a mis en place un réseau d'incubateurs pour soutenir les projets innovants en matière de transition écologique : économies et stockage d'énergie, économie circulaire, réduction des déchets, bâtiments propres et transports énergétiquement autonomes... Les projets incubés par les différents organismes (pépinières d'entreprises, instituts scientifiques, pôles d'enseignement supérieur) sont accompagnés financièrement (jusqu'à 650 000 euros) et matériellement avec à leur disposition des locaux et des outils pour donner vie à leurs concepts. Aujourd'hui, plus de 120 start-up sont ou ont été soutenues par ce programme d'envergure. Selon le cabinet d'audit EY, la France est 6e au classement des pays moteurs du développement des énergies vertes. Il est difficile d'évaluer le potentiel financier exact de la Green Tech... mais rien que la mise aux normes des quatre millions de logements prévue en l'application de la loi sur la transition énergétique de 2015 représente un marché de près d'un milliard d'euros. Autant dire que la suite s'annonce particulièrement fructueuse. De plus, ce secteur est créateur d'emplois : selon l'INSEE, le nombre de postes liés à l'environnement devrait augmenter de 20 %.

Les Risques en Bourse

Fermer