Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Départ en vacances : les aires d'autoroute les plus sympas de France
Le Particulier pour BoursoraMag30/07/2020 à 07:30
Temps de lecture: 3 min

Départ en vacances : les aires d'autoroute les plus sympas de France (Crédits photo : Shutterstock)

Départ en vacances : les aires d'autoroute les plus sympas de France (Crédits photo : Shutterstock)

Les juilletistes ont pris la route, les aoutiens se préparent. Malgré la COVID-19, les Français profitent de leurs congés, principalement sur le territoire hexagonal. Et sur la route des vacances, la pause s'impose de façon régulière. C'est l'occasion de se reposer sur une des nombreuses aires d'autoroute françaises. Si la plupart ne présente aucun intérêt spécifique, certaines valent vraiment le coup d'œil.

Les aires d'autoroute en 8 chiffres clés

La France compte près de 10 000 kilomètres d'autoroutes et un millier d'aires : plus de 350 aires de services et 640 aires de repos. Les aires de services comptes plus de 400 restaurants et une vingtaine d'hôtels. Sandwich triangle, café bouillant et bâtiments grisâtres résument souvent les pauses en bord d'autoroute. Néanmoins, 70% des Français sont assez satisfaits des aires, contre moins de 5% pas du tout satisfaits*. Il faut dire que certaines aires d'autoroute offrent un condensé de la France pour une pause pas comme les autres.

Les aires d'autoroute les plus gastronomiques

Le jambon-beurre engloutit à la va vite, c'est fini. Surtout si la pause se fait du côté de l'aire de Montélimar, où il est impossible de repartir sans nougat. L'aire est d'ailleurs le plus gros point de vente de nougats du monde, avec 200 tonnes vendues par an (5% du marché mondial). Il en est de même sur l'aire du poulet de Bresse (A39, en Saône et Loire), plus gros vendeur de la volaille dans le monde.

Sur l'aire du viaduc de Millau (A75), la famille de restaurateurs Bras est aux commandes du menu : fricandeau, filet de truites, boudins de canard... un régal. Plus au Nord, l'aire de Troyes-Fresnoy (A5), a aussi fait appel a un chef : Marc Veyrat s'occupe des sandwichs et plats chauds.

Les aires d'autoroute les plus culturelles

Les amateurs de beaux textes et de poésie apprécieront une pause sur l'aire Loupian-George Brassens (A9) ou celle de Narbonne Vinassan-Charles Trenet (A9). Dans les deux cas, des parcours reviennent sur la vie et la carrière des chanteurs. Pour la culture sportive, direction l'aire des Pyrénées (A64) qui célèbre le vélo et le Tour de France au travers de magnifiques sculptures.

Les aires d'autoroute les plus originales

Pour rompre la monotonie de la conduite sur l'autoroute, rien de tel qu'un arrêt sur l'aire de Jugy (A6), connues pour ses champignons géants. Ils se transforment en cabanes, toboggans ou labyrinthe et donnent un coté kitsch/féerique à l'endroit. Sur l'aire de Chaponne (A6), c'est une soucoupe volante qui surprend les voyageurs. Une soucoupe végétale futuriste pour sensibiliser à l'écologie. Le pouvoir de la nature est à l'honneur également sur l'aire de Tavel Nord-Gard (A9), avec la Nef Solaire, un des plus grands cadrans solaires du monde, construit en 1933.

Les aires d'autoroute les plus natures

Le trajet fait partie intégrale des vacances, surtout avec un arrêt dans une aire d'autoroute dépaysante. La vue imprenable sur le lac d'Aiguebelette sur l'aire du Lavaret (A43) prolonge la pause indéfiniment. L'aire du Chevreuil (A71), son bois et son point de vue sur la campagne alentour est propice à la détente. Panorama grandiose et pause nature également du coté des aires de Savigny les Beaune (A6), du viaduc de Millau (A75), de Port Lauragais-Haute Garonne (A61) ou de l'aire de La Baie de Somme (A16).

Les aires d'autoroute les plus historiques

En plus de la culture, des paysages et de la gastronomie locale, les aires d'autoroute racontent aussi l'Histoire de France. Sur l'aire de Caissargues (A54), on peut découvrir les vestiges de l'ancien théâtre de Nîmes et un musée archéologique. L'aire du château de Salses (A9) permet quant à elle d'accéder au bastion militaire catalan du même nom.

Aires d'autoroute : pourquoi tout est si cher ?

Les aires de services des autoroutes françaises sont des concessions : les sociétés privées d'autoroutes en confient la gestion à des entreprises spécialisées dans la restauration et la vente de carburant. C'est à elles de devenir rentables en prenant en compte un cahier des charges ultra pointu : travaux de modernisation, ouverture 24h/24 tous les jours de l'année, toilettes et douches gratuites, repas chaud de 7h à 22h...

Avec des volumes plus bas que des grandes surfaces mais des contraintes plus grandes (sans parler des problèmes de sécurité), les prix augmentent : la nourriture d'en moyenne 15 %, les autres produits de 20%. Malgré ces prix, les aires ne font pas des chiffres d'affaires importants. Sur le réseau Paris-Rhin-Rhône, près d'un tiers ne sont d'ailleurs pas rentables**.

*Sondage BVA février 2019.
** Xavier Rigo, directeur général adjoint des Autoroutes Paris-Rhin-Rhônes

Les Risques en Bourse

Fermer