Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Black Friday, Green Friday, Cyber Monday et Giving Tuesday à l’heure de la Covid-19
information fournie par Le Particulier pour BoursoraMag27/11/2020 à 09:23
Temps de lecture: 2 min

Le Black Friday, une journée de la consommation incontournable. crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Le Black Friday, une journée de la consommation incontournable. crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Au lendemain de Thanksgiving, les américains se ruent dans les magasins pour profiter des bonnes affaires du Black Friday. Cette tradition, internationalisée par les grandes marques, est désormais un évènement shopping mondial incontournable. Il est suivi du Cyber Monday, avec des promos sur l'informatique et du Giving Tuesday, pour apporter un peu de générosité. Mais avec le contexte sanitaire lié a l'épidémie de la Covid-19, la grand-messe du shopping pourrait être chamboulée.

Le Black Friday, une tradition

Chaque dernier vendredi de Novembre, le Black Friday a lieu au Etats Unis depuis les années 60. Depuis une dizaine d'années, il s'est étendu au monde entier. On parle de «Vendredi Noir» ou «Vendredi Fou» selon les traductions.

Durant cette journée, tous les commerçants cassent les prix, offrant aux consommateurs d'incroyables promotions dans tous les secteurs. Au pays de l'Oncle Sam, l'évènement est de taille, entraînant dans son cortège de longues files d'attente et même parfois des bagarres dans les rayons.

Plus de 7 milliards de dollars se sont échangés en 2019 aux Etats Unis à cette occasion. En France, 56 millions de transactions ont été effectuées et 145 millions d'euros dépensé chaque heures du vendredi 29 décembre 2019*.

Et la Covid-19 dans tout ça?

Avec la nouvelle vague de Covid-19, la France a demandé aux plateformes de distribution en ligne de décaler le Black Friday d'une semaine. Il aura donc lieu le 4 décembre 2020, offrant un peu de soulagement aux petits commerçants.

Ceux-ci ont en effet l'autorisation d'ouvrir des le 28 novembre, jusqu'à 21 heures: ils pourront donc accueillir les clients avant le ras de marée en ligne. Malgré l'appel au boycott de certaines personnalités (Hidalgo, Bachelot…) les plateformes de ventes en ligne s'attendent à une période d'achats intense. Lors du premier confinement le chiffre d'affaire d'Amazon avait augmenté de 40%.

Green Friday, une consommation plus responsable

Ce dernier vendredi de novembre peut être au choix Black ou Green, noir ou vert. Crée en 2017 par Envie, un réseau d'entreprises offrant des alternatives à la consommation classique, le Green Friday est le pendant solidaire et responsable du Black Friday. Ces entreprises souhaitent sensibiliser à une consommation durable et reverse 10% de leur bénéfice de la journée à des associations.

Le Cyber Monday, pour les geeks

Le lundi suivant le Black Friday est devenu le point d'orgue de la vente en ligne: c'est le Cyber Monday, le «Lundi virtuel». Cet évènement voit officiellement le jour en 2005 aux Etats-Unis et se déroule uniquement online. Les grandes enseignes spécialisées en informatique font exploser les promotions, des offres différentes du Black Friday portant cette fois uniquement sur le digital. En 2019, les américains ont dépensé près de 10 milliards de dollars (une hausse de 20% par rapport à 2018)**. Et dire qu'en 2006, ce sont 610 millions de dollars qu'ils avaient dépensé.

Un peu de douceur avec le Giving Tuesday

S'il reste quelques euros dans les poches, le Mardi 1er décembre est consacré à la générosité. Cette journée est un appel aux dons généralisés en réponse aux évènements ultra-commerciaux des jours précédents.

Le Giving Tuesday a été lancé en 2012 à New-York et s'étend aujourd'hui à une centaine de pays. «Mardi Généreux», «Mardi je donne», «Un jour pour donner»: chaque pays a sa version, mais l'idée est bien la même: mettre en avant le don sous toutes ses formes (argent, temps, objets…) pour lutter contre le consumérisme.

* Etude internationale RetailMeNot par le Centre for Retail Research.

** Rapport d'Adobe Analytics.