PSA n'exclut pas des défaillances de groupes auto à cause du CO2

Reuters10/09/2019 à 11:44
    PARIS, 10 septembre (Reuters) - PSA  PEUP.PA  n'exclut pas
que la décennie qui s'annonce soit marquée par des défaillances
d'entreprises du secteur automobile tant les objectifs de
réduction des émissions de CO2 deviennent ambitieux.
    "Je ne connais pas le détail des plans technologiques de
tous mes concurrents, je ne connais pas exactement ce qu'il y a
dans leurs calculs de rentabilité, donc je suis bien en mal de
répondre précisément", a dit Carlos Tavares, président du
directoire de PSA, aux journées presse du 68e salon de l'auto de
Francfort. 
    "Mais si je mesure l'amplitude du changement que ça
représente, je serais étonné qu'il n'y ait pas quelques
défaillances."
    Les constructeurs européens doivent ramener à 95 grammes de
CO2 au kilomètre les émissions moyennes de la très grande
majorité de leurs voitures neuves l'an prochain, contre une
moyenne actuelle d'environ 120 grammes.
    Cet abaissement du plafond constitue un saut important pour
les constructeurs, déjà confrontés à la disgrâce du diesel, plus
vertueux que l'essence sur le CO2, et qui devront déployer
massivement des véhicules électrifiés plus onéreux.
    Carlos Tavares a ajouté que PSA était prêt pour 2020 en
terme de technologie - la toute nouvelle Corsa électrique a été
dévoilée à Francfort - et de rentabilité.

 (Gilles Guillaume, édité par Pascale Denis)