Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Macron accuse la Turquie d'envoyer des djihadistes de Syrie au Haut-Karabakh
Reuters01/10/2020 à 20:32

MACRON ACCUSE LA TURQUIE D'ENVOYER DES DJIHADISTES DE SYRIE AU HAUT-KARABAKH

MACRON ACCUSE LA TURQUIE D'ENVOYER DES DJIHADISTES DE SYRIE AU HAUT-KARABAKH

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a accusé jeudi la Turquie d'envoyer des djihadistes de Syrie combattre au Haut-Karabakh, région séparatiste d'Azerbaïdjan majoritairement arménienne.

La Turquie, alliée de l'Azerbaïdjan, a démenti l'envoi de mercenaires pour combattre les forces du Haut-Karabakh et de l'Arménie.

"Nous disposons d'informations aujourd'hui de manière certaine qui indiquent que des combattants syriens de groupes djihadistes ont (transité) par Gaziantep pour rejoindre le théâtre d'opérations du Haut-Karabakh", a dit le président français à son arrivée à un Conseil européen à Bruxelles. "C'est un fait très grave nouveau, qui change la donne."

Auparavant, l'Elysée avait indiqué à la suite d'un échange entre Emmanuel Macron et son homologue russe Vladimir Poutine que les deux dirigeants "partagent (...) une préoccupation sur l'envoi de mercenaires syriens par la Turquie au Haut-Karabakh". [nL8N2GS100]

(John Irish et Michel Rose)

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rodde12
    02 octobre04:05

    Les propos de Macron sont tout a fait vraisemblables. Tous les hommes sont égaux en droit. Cela ne doit pas nous empêcher de préférer nos amis à nos ennemis. Quand a ceux qui soutiennent nos ennemis je crois qu'ils deviennent dangereux. Amis ou ennemis je crois qu'ils ont été libres de choisir. Nous les avons reçus nourris logés et voici le merci.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer