Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le suspect avait des "visées terroristes", dit Macron
Reuters28/09/2020 à 19:44

LE SUSPECT AVAIT DES "VISÉES TERRORISTES", DIT MACRON

LE SUSPECT AVAIT DES "VISÉES TERRORISTES", DIT MACRON

VILNIUS (Reuters) - L'homme appréhendé vendredi près des anciens locaux du magazine Charlie Hebdo, où il a blessé deux personnes, "avait bien des visées terroristes, islamistes", a déclaré lundi Emmanuel Macron.

"Les faits établis ces dernières heures nous permettent de dire que l'individu qui a été appréhendé dans les heures qui ont suivi avait bien des visées terroristes, islamistes", a dit le président français lors d'une conférence de presse à Vilnius, aux côtés de son homologue lituanien.

Emmanuel Macron a apporté son "plein soutien aux victimes" et assuré de la mobilisation "contre le terrorisme sous toutes ses formes."

Deux personnes ont été blessées vendredi dans une attaque à l'arme blanche devant les anciens locaux du journal satirique Charlie Hebdo, à Paris, alors que se tient le procès de l'attentat de 2015 contre l'hebdomadaire.

L'auteur présumé de l'attaque est passé aux aveux et a déclaré avoir voulu viser le journal, a indiqué à Reuters une source policière. Il est arrivé en France il y a trois ans avec le statut de mineur isolé en provenance du Pakistan.

(Ardee Napolitano avec Elizabeth Pineau à Paris)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • f.cheva8
    28 septembre23:11

    Ils disent qu'on est en guerre contre ces gens là; c'est donc une opération militaire; en quoi cela concerne- t'il les civils et les administrations civiles police, justice, etc... )?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer