Chanel va harmoniser ses prix au niveau mondial

le
0

* Le groupe va abaisser ses prix en Chine et les relever en Europe * Chanel vise à terme un écart de prix qui ne dépassera pas 10% * Le groupe veut aussi endiguer le marché parallèle par Pascale Denis PARIS, 17 mars (Reuters) - Chanel a annoncé mardi qu'il allait harmoniser ses prix au niveau mondial afin de remédier à l'explosion du marché parallèle et aux distorsions provoquées par le creusement des écarts de prix entre l'Europe et l'Asie. Le groupe de luxe va ainsi fortement baisser ses prix en Chine tout en les augmentant d'environ 20% en Europe, en commençant avec trois de ses sacs les plus vendus dans le monde, le "Boy", le 11.12 et le 2.55. Ces ajustements interviendront le 8 avril et, à terme, la fixation des prix se fera de façon à ce que les écarts n'excèdent pas 10% par rapport à leur prix en euro. "Nous privilégierons, au moment du lancement de chaque collection, une méthode de pricing qui nous permettra de conserver au mieux cette volonté d'alignement", a précisé à Reuters Bruno Pavlovsky, président des activités mode de Chanel. Cette décision, qui constitue une première dans le secteur, sera ensuite progressivement étendue à l'ensemble des collections de mode-maroquinerie dans le courant de l'année 2015. "Elle va permettre de proposer nos produits à l'ensemble de nos clients à un niveau de prix harmonisé quel que soit l'endroit où ils se trouvent dans le monde", a indiqué le groupe dans un communiqué, précisant vouloir renforcer encore la cohérence de sa marque au niveau mondial et lui "ouvrir de nouvelles potentialités de développement". Comme pour tous les groupes de luxe, le problème le plus aigu concerne la Chine où les écarts de prix des produits de luxe - liés aux coûts logistiques ainsi qu'aux droits de douane et taxes pratiqués par Pékin - se sont encore creusés avec la baisse de l'euro et peuvent atteindre aujourd'hui 60%. Or ces écarts, qui guident les achats des touristes asiatiques, nourrissent un important marché parallèle - les clients achetant plusieurs sacs à Paris pour les revendre en Chine sur internet ou en direct - et nuisent fortement à l'image des marques en créant la confusion avec les produits de contrefaçon. Le prix des sacs iconiques restera stable au Japon, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et au Canada et il baissera à Hong Kong, en Chine, en Corée, au Viêtnam, en Thaïlande, à Dubaï et en Russie. En Europe, le "11.12" et le "2.55" passeront de 3.550 à 4.260 euros et le "Boy" de 3.100 à 3.720 euros. Cette politique de prix devrait, selon Chanel, "constituer un moyen efficace de préserver et développer la qualité et la spécificité de l'expérience client dans les boutiques". Se faisant, Chanel entend préserver son attractivité mais pourrait aussi préparer le terrain à une possible entrée dans le e-commerce, où le groupe ne s'est pas encore lancé. A ce jour, seuls les prestigieux horlogers suisses Patek Philipp et Panerai ont brisé le tabou de la baisse des prix, annonçant avoir abaissé leurs tarifs à Hong Kong, premier marché d'exportation des montres suisses qui souffre d'une forte baisse des flux touristiques chinois. (Edité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant