Ce que Pékin peut faire pour relancer la croissance chinoise

le
4
En raison d'exportations en déclin et d'une demande interne morose, l'activité manufacturière se contracte et la production industrielle ralentit sévèrement. (© Petrochina)
En raison d'exportations en déclin et d'une demande interne morose, l'activité manufacturière se contracte et la production industrielle ralentit sévèrement. (© Petrochina)

La croissance chinoise a ralenti à 6,9% en 2015, son plus faible niveau depuis 25 ans: un signal inquiétant pour l'économie mondiale, encore dépendante du géant asiatique, mais qui pourrait ouvrir la voie à des mesures de relance accrues de la part de Pékin.

Est-ce important pour le reste du monde ?

La Chine est la deuxième économie de la planète, et l'un des principaux contributeurs à la croissance mondiale. Elle est la première puissance commerciale du globe, et un gros importateur de matières premières.

De l'Union européenne aux Etats-Unis (ses deux principaux partenaires commerciaux), de l'Afrique à l'Australie, nul n'est épargné par l'influence chinoise : que ce soit via les prix du pétrole, des métaux et du minerai de fer subis par les pays producteurs, ou par la demande de biens de consommation auprès des pays développés.

Les investisseurs étrangers peuvent aussi être directement touchés par les turbulences des Bourses mondiales, qui avaient lourdement trébuché début janvier dans le sillage des places chinoises.

Bonne ou mauvaise nouvelle ?

Le chiffre de la croissance chinoise, qui ferait pâlir d'envie les pays européens, est conforme aux anticipations du marché et en ligne avec l'objectif d'«environ 7%» que s'était fixé le gouvernement. Celui-ci a évoqué une croissance «modérée mais stable».

Pékin vante la «nouvelle normalité» d'une croissance amoindrie

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • stricot il y a 11 mois

    Mais c'est comme en France dans les annees 2000, ou on disait qu'en dessous de 3% de croissance pas de baisse du chomage, dans un monde ou l'economie d'energie, l'environnement deviennent primordiaux, faut arreter d'avoir 3%+ comme norme minimale. Et comment font les autres pays d'Europe qui reduisent leur chomage avec 1 ou 2% de croissance? Il faut se poser les bonnes questions pour commencer.

  • stricot il y a 11 mois

    ...Ou quand un journal a vocation economique fait du hors sujet: Pourquoi la croissance Chinoise devrait-elle etre a 2 chiffres ad vitam eternam? Bien sur je preferais mathematiquement qu'ils continuent a consommer de l'energie et des matieres premieres comme des tares, je suis actionnaire Mittal. Bien sur ils atteignent toujours exactement la croissance planifiee.

  • M2487190 il y a 11 mois

    Chers experts consacraient mieux votre talent pour sauver la croissance en France d'abord !!!

  • M2487190 il y a 11 mois

    Heureusement ces bonparleurs a 2 balles ne sont pas embauches pas les chinois pour s'occuper de la finance et de l'economie de la Chine. sinon ce sera 0,00000000009 % au lieu de 6,9 % actuel. Bravo les chinois !!!