BNP Paribas IP veut tripler ses encours en ETF d'ici 2020

le
0

(NEWSManagers.com) - Theam, le spécialiste dans la gestion indicielle, protégée et modélisée de BNP Paribas Investment Partners, veut multiplier par trois ses encours sur les ETF à horizon 2020 et " revenir dans le top 10 des émetteurs d'ETF en Europe " qu'il a quitté en 2008, a annoncé Denis Panel, le directeur général de Theam. Actuellement, ces encours ressortent à 4,2 milliards d'euros seulement et BNP Paribas IP figure à la quatorzième place des émetteurs d'ETF en Europe. Parallèlement, Theam souhaite doubler les encours sous gestion de son pôle " expertise indicielle " (dont font partie les ETF), qui ressortent actuellement à 14,7 milliards d'euros.

Pour assouvir ses ambitions, Theam va se doter d'une force de vente dédiée aux ETF, ce dont elle était dépourvue jusqu'à présent. Sous la houlette d'Isabelle Bourcier, une ancienne d'Ossiam et de Lyxor en tant que responsable de l'activité indicielle et ETF de Theam, la structure est en train de recruter une équipe commerciale qui comptera 10 personnes à horizon 2019. Ces embauches seront axées sur les marchés ciblés par Theam : la France, l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse et l'Italie cette année et l'an prochain ; puis la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas et l'Europe du Nord en 2018. Le Royaume-Uni fait aussi partie des pays que Theam voudrait démarcher dans deux ans, mais l'entité attend d'en savoir davantage sur les suites du vote sur le Brexit.

Theam renforce également sa gamme. Ainsi, la structure a tout récemment créé pas moins d'une vingtaine d'ETF sur des indices smart beta et thématiques. Et ce n'est pas terminé, puisqu'elle travaille sur le lancement de nouveaux ETF obligataires, sur de nouveaux ETF smart beta ainsi que sur la thématique ESG. Cette gamme, renommée BNP Paribas Easy, compte donc aujourd'hui 50 ETF. Nombre de ces fonds sont petits, reconnaît Isabelle Bourcier, mais il n'est pas prévu pour autant d'en fermer, la responsable de l'activité indicielle et ETF jugeant important de pouvoir proposer une offre diversifiée aux investisseurs. Cette gamme s'articule d'ailleurs autour de trois typologies : coeur de portefeuille, thématiques et smart beta.

Enfin, outre les moyens déployés, Isabelle Bourcier estime que Theam va pouvoir profiter de la forte croissance dont bénéficient les ETF en Europe, mais aussi de l'arrivée de Mifid 2 et de l'arrêt probable des rétrocessions dans les fonds. La société vise aussi bien les clients institutionnels que particuliers.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant