1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Quatre questions à se poser avant d'investir dans un FIP ou FCPI
Dernière mise à jour le : 22/11/2019

everything possible/Shutterstock / everything possible

Vous pouvez réduire le montant de votre Impôt sur le Revenu (IR) en achetant des parts de Fonds Communs de Placement dans l'Innovation (FCPI) ou de Fonds d'Investissement de Proximité (FIP), eux même investis dans des Petites et Moyennes Entreprises (PME). A combien s'élève cet avantage ? Quelle est la différence entre un FIP et un FCPI ? Pourquoi l'avantage des FIP Corse et ultra-marins est-il plus élevé ?

La souscription à des FIP et FCPI procure un avantage fiscal. A combien s'élève-t-il?

La souscription de parts de Fonds Communs de Placement dans l'Innovation (FCPI) ou de Fonds d'Investissement de Proximité (FIP) vous donne droit à une réduction au titre de l'Impôt sur le Revenu (IR).

Si vous vous engagez à conserver vos parts pendant cinq années (en pratique, la durée de conservation est souvent plus longue car la revente des parts n'est pas toujours facile), la réduction d'IR s'élève à 18 % des sommes investies. La réduction fiscale est limitée à 2.160 € pour chaque catégorie de produit (FIP et FCPI) pour une personne seule et 4.320 € pour un couple soumis à une imposition commune. Cette réduction d'IR entre dans le plafonnement global des niches fiscales de 10.000 € par an.

À savoir: le taux de réduction d'impôt monte jusqu'à 38 % dans le cas des FIP Corse ou outre-mer. Le plafond d'investissement pour les FIP Corse s'ajoute à celui des FIP et FCPI «classiques», toujours dans la limite du plafonnement de 10.000 €.

Quelle est la différence entre un FIP et un FCPI?

Les FIP comme les FCPI permettent d'investir dans des Petites et Moyennes Entreprises (PME). Toutefois, les FIP doivent sélectionner des entreprises réalisant moins de 50 M € de chiffre d'affaires, affichant un bilan inférieur à 43 M €, localisées dans une zone géographique définie et n'employant pas plus de 250 personnes. En outre, au moins 20 % de leurs investissements doivent être réalisés dans des sociétés ayant moins de huit ans d'existence.

Les obligations des FCPI sont moins nombreuses: ils doivent investir à hauteur de 60 % dans des entreprises innovantes ayant moins de 2.000 salariés.

L'avantage fiscal des FIP et FCPI Corse et ultramarin est plus important. Est-ce parce que le risque est plus élevé?

Pour la région ultra-marine, il existe un risque spécifique lié à la météorologie. De violents épisodes climatiques, comme les cyclones, peuvent paralyser les entreprises locales sur des périodes assez longues. L'avantage fiscal accordé aux FIP ultra-marin s'explique également par le manque de dynamisme économique de cette région (le taux de chômage dépasse les 20 % de la population active, les disparités de revenus sont importantes et la croissance est généralement inférieure à celle de la métropole).

Pour la Corse, l'avantage fiscal ne rime pas avec un risque accru. Tout du moins à en juger par les premières performances des FIP clôturés dont la performance est globalement similaire à celles des FIP «classiques». L'économie corse est d'ailleurs plus dynamique que celle de plusieurs régions continentales (le Produit intérieur brut s'affiche en croissance depuis plus de 25 ans). Attention toutefois, les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Pour souscrire un FIP Corse ou ultra-marin, faut-il passer par un opérateur spécifique?

Ce n'est pas nécessaire. En revanche, comme pour les FIP «classiques», il convient d'être sélectif. Tous les intermédiaires ne se valent pas. Soyez vigilant sur le savoir-faire, l'historique de la société en la matière et sur les frais pratiqués. A ce sujet, la Cour des comptes a pointé du doigt les tarifications des émetteurs de FIP. Pour les plus «gourmands» d'entre eux et sur une durée d'investissement de 10 ans, les frais peuvent représenter jusqu'à la moitié de votre capital investi. Ce qui réduit d'autant la performance finale de votre investissement.

Impôts sur le revenu

Retrouvez le simulateur d'impôt sur le revenu Boursorama, l'outil parfait pour la simulation et le calcul de vos impôts.

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer