Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

La retraite progressive: comment ça marche?
Dernière mise à jour le : 06/10/2021

La retraite progressive permet  de percevoir une partie de sa retraite tout en travaillant à temps partiel. crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

La retraite progressive permet de percevoir une partie de sa retraite tout en travaillant à temps partiel. crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Le dispositif de retraite progressive permet aux salariés, aux commerçants et aux artisans en fin de carrière de percevoir une partie de leur retraite tout en continuant à travailler à temps partiel. Les cotisations payées au titre de l’emploi ou de l’activité conservé sont pris en compte lors de la liquidation de la retraite définitive.

Sommaire:

  • La retraite progressive: comment ça marche?
  • Retraite progressive: les conditions à respecter
  • La retraite progressive des salariés
  • La retraite progressive des indépendants
  • Le départ définitif en retraite

La retraite progressive: comment ça marche?

Le dispositif de retraite progressive permet aux salariés, aux commerçants et aux artisans en fin de carrière de percevoir une partie de leur retraite tout en continuant à travailler à temps partiel. Les cotisations payées au titre de l’emploi ou de l’activité conservé sont pris en compte lors de la liquidation de la retraite définitive.

Retraite progressive: les conditions à respecter

La retraite progressive est réservée aux actifs qui ont au moins 60 ans et qui justifient d’une durée d’assurance d’au moins 150 trimestres dans leurs différents régimes de retraite de base. Pour les salariés, l’activité à temps partiel conservée ne doit pas être inférieure à 40 % ni supérieure à 80 % de la durée de travail à temps complet dans leur entreprise. Pour les travailleurs indépendants, l’activité à temps partiel conservée doit générer des revenus compris entre 40 % et 80 % de ceux perçus antérieurement.

A noter

L’employeur n’est pas obligé d’accorder un temps partiel au salarié qui souhaite partir en retraite progressive, sauf s’il a signé un accord collectif d’aménagement de fin de carrière. S’il accorde la retraite progressive à un salarié, il doit lui remettre une attestation que ce dernier doit joindre à la demande de retraite progressive adressée à sa caisse de retraite.

La retraite progressive des salariés

La retraite du salarié qui demande à partir en retraite progressive est calculée en appliquant les règles normales de liquidation de ses droits. Le cas, échéant, son montant peut donc être réduit d’une décote s’il ne justifie pas d’une durée d’assurance lui permettant de bénéficier d’une retraite à taux plein. Cette décote peut aller jusqu’à 25 %, soit le double de la décote maximale applicable en cas de départ en retraite à l’âge légal de 62 ans.

Le résultat obtenu est ensuite réduit en fonction de l’emploi à temps partiel conservé. Autrement dit, le salarié perçoit sa retraite diminuée d’une fraction correspondant à son temps partiel. Par exemple, s’il continue de travailler à mi-temps, il bénéficie de 50 % de sa retraite, et s’il travaille à 60% d’un temps complet (soit 3 jours par semaine), il a droit à 40% de sa retraite.

Bon à savoir

La retraite progressive s’applique également à la retraite complémentaire Agirc-Arrco, dans les mêmes conditions que celles de la retraite de base de la Sécurité sociale. L’emploi conservé à temps partiel permet de d’acquérir des points de retraite supplémentaires, pris en compte lors de la liquidation définitive de la retraite.

La retraite progressive des indépendants

La première année de retraite progressive, le travailleur indépendant perçoit 50 % de sa retraite, à titre provisoire. A partir de la deuxième année, son montant est ajusté en fonction du rapport existant entre ses revenus d’activité de l’année précédente et la moyenne de ceux perçus au cours des 5 années précédant la demande de retraite progressive. Selon le résultat obtenu, la caisse de retraite verse un supplément de pension ou elle déduit les sommes perçues en trop des mensualités suivantes.

A noter

Si les revenus d’activité à temps partiel diminuent de moins de 20 % par rapport à la moyenne ceux des 5 années précédant la demande de retraite progressive, cette dernière cesse d’être versée.

Le départ définitif en retraite

Pendant toute la période de retraite progressive, les cotisations payées sur les revenus générés par l’emploi ou l’activité conservé permettent d’acquérir des trimestres et des points de retraite supplémentaires. Au moment du départ définitif en retraite, les pensions sont recalculées en intégrant ces trimestres et points en plus.

Annonces immobilières