Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Nos conseils pour bien defiscaliser en 2019

  • Ces dépenses payées en 2019 vous ouvriront droit à une réduction d'impôt ou à un crédit d'impôt en 2020. Pour chaque dispositif, nous vous indiquons également s'il est éligible au versement de l'acompte de 60 % en janvier

  • Le saviez-vous ? L'administration fiscale vous accorde un crédit d'impôt exceptionnel cette année qui effacera l'impôt dû sur vos revenus courants de 2018. Vous serez imposé seulement si vous avez perçu des revenus considérés comme exceptionnels (une prime non prévue dans votre contrat de travail, une indemnité de licenciement, une retraite en capital, des arriérés de loyers de 2017…)

  • Pour calculer votre taux de prélèvement à la source applicable depuis le 1er janvier 2019, l'administration fiscale a comparé vos revenus imposables de 2017 à l'impôt brut correspondant. Vos revenus imposables ont été pris en compte après déduction de vos charges déductibles alors que l'impôt a été pris en compte avant déduction de vos réductions et crédits d'impôt (sauf exception)

  • Il existe de nombreuses possibilités de réduire le coût à payer à l'administration fiscale. Il n'est pas toujours simple d'identifier les pistes à privilégier pour optimiser sa situation

  • 5 000 €. Les salariés qui effectuent des heures supplémentaires sont désormais exonérés d'impôt sur la rémunération correspondante, dans la limite de 5 000 € par an

  • Jusqu'à présent, les réductions d'impôt et les crédits d'impôt obtenus une année permettaient de réduire les mensualités ou les tiers provisionnels à payer l'année suivante. Depuis le 1er janvier, ce n'est plus le cas

  • L'entrée en vigueur de la réforme du prélèvement à la source suscite de multiples interrogations. Beaucoup d'entre vous se demandent s'ils pourront encore réduire leurs impôts en épargnant pour leur retraite, en faisant un don à une œuvre caritative ou en investissant dans l'immobilier en Pinel