Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Toulouse : un immeuble envahi par les cafards car un locataire refuse de désinsectiser son appartement
information fournie par Boursorama avec Newsgene27/05/2019 à 11:18

Toulouse : un immeuble envahi par les cafards car un locataire refuse de désinsectiser son appartement

Toulouse : un immeuble envahi par les cafards car un locataire refuse de désinsectiser son appartement

Un immeuble HLM de Toulouse serait infesté de cafards car l'un des locataires refuserait de faire traiter son logement. Or, une désinsectisation ne peut réussir si des parties de l'immeuble sont épargnées. Le bailleur a décidé d'engager une procédure judiciaire à l'encontre du locataire récalcitrant.

Toulouse Métropole Habitat, principal bailleur social de Toulouse, a lancé une procédure judiciaire contre l'un de ses locataires qui refuse la désinsectisation de son appartement, rapporte La Dépêche. La résidence dans laquelle vit cet individu serait en effet envahie par les cafards.

Ce locataire serait opposé à l'utilisation de produits chimiques dans son appartement. Problème, ce comportement a des conséquences sur l'efficacité de la désinsectisation qui a eu lieu dans tous les autres appartements ainsi que dans les parties communes.

Tout l'immeuble doit être traité

Cet immeuble est désinsectisé deux fois par an. Or, si un logement n'est pas traité, un foyer de résistance peut se développer et les insectes ne pourront pas être éradiqués.

L'office HLM a proposé au locataire récalcitrant de reloger sa famille pendant quatre jours après le passage de la société. En vain : ce dernier a campé sur ses positions.

Une procédure judiciaire lancée

Toulouse Métropole Habitat a donc lancé une procédure judiciaire à son encontre. Si elle aboutit, il sera alors possible d'entrer dans le logement pour disséminer le traitement anti-cafards. Selon un avocat contacté par BFM Immo, un locataire ne peut pas refuser la désinsectisation, sauf si l’entreprise qui la réalise utilise des produits dangereux pour la santé.

« Mais évidemment l’entreprise choisit par un bailleur social utilise des produits conformes aux normes environnementales et de santé. Ainsi, si le locataire refuse d’ouvrir sa porte, il y sera contraint par le juge », conclut le juriste. Le cauchemar pourrait donc prendre fin pour les habitants de cette résidence toulousaine.

2 commentaires

  • 27 mai15:11

    allumer le FEU !!!!!!!!!!!!!!


Annonces immobilières