Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Succession de Samsung : les héritiers céderont des Picasso, Monet et Gauguin pour régler la note de 9 milliards d'euros
Boursorama avec Newsgene28/04/2021 à 10:46

Samsung pèse à lui seul un cinquième du PIB de la Corée du Sud (illustration). (Pixabay / LeeJeongSoo)

Samsung pèse à lui seul un cinquième du PIB de la Corée du Sud (illustration). (Pixabay / LeeJeongSoo)

Lee Kun-hee, l'homme qui a présidé au décollage mondial de Samsung Electronics, est décédé en octobre dernier à 78 ans, laissant derrière lui un patrimoine estimé à un peu plus de 16 milliards d'euros. Ses héritiers doivent régler les droits de succession qui s'élèvent à près de 9 milliards d'euros, les taux d'imposition étant particulièrement élevés en Corée du Sud.

Neuf milliards d'euros de droit de succession : voici la somme colossale que doivent régler les héritiers de Samsung, de loin le plus grand conglomérat sud-coréen. Ils ont donc annoncé ce mercredi qu'ils comptaient notamment céder des toiles de Picasso, Monet ou Gauguin pour régler la note après le décès de leur père, rapporte l'AFP.

Lee Kun-hee, l'homme qui a présidé au décollage mondial de Samsung Electronics, était la première fortune sud-coréenne quand il est décédé en octobre dernier à 78 ans, laissant derrière lui un patrimoine estimé à 22 000 milliards de won (16,4 milliards d'euros).

Des taux d'imposition très élevés

La Corée du Sud a une législation très stricte sur les successions, avec des taux d'imposition très élevés. Ce qui implique un impôt particulièrement élevé pour les héritiers du patriarche, parmi lesquels figue le patron de facto du groupe Samsung, Lee Jae-yong, qui purge une peine de deux ans et demi de prison pour corruption notamment.

La famille Lee « s'attend à payer plus de 12 000 milliards de won d'impôts relatifs à la succession, ce qui est plus de la moitié du patrimoine total de feu le président », a indiqué Samsung dans un communiqué. « Ces droits de succession sont parmi les plus élevés jamais demandés en Corée et dans le monde », poursuit le groupe en précisant que la famille s'acquittera de ces impôts en six tranches, à partir de ce mois-ci.

Ce patrimoine inclut des actions dans Samsung Electronics, Samsung Life et Samsung C&T, ainsi que des propriétés foncières, selon le communiqué. Lee Kun-hee possédait aussi une impressionnante collection d'œuvres d'art dont la valeur se situerait selon certains médias entre 2 000 et 3 000 milliards de won.

Plusieurs œuvres d'art données pour réduire la facture fiscale

Samsung précise que 23 000 œuvres de cette collection seront données, dont 14 pièces classées sur la liste des Trésors nationaux de Corée du Sud qui seront présentées au Musée national de Corée. Des œuvres de Marc Chagall, Pablo Picasso, Paul Gauguin, Claude Monet, Joan Miro ou Salvador Dali seront en outre données au Musée national d'art contemporain (MMCA).

Certains médias affirment que ces donations d'œuvres d'art doivent permettre de réduire la facture fiscale pour la famille. Mille milliards de won doivent en outre être donnés pour des bonnes œuvres dans le domaine de la santé, dont la moitié qui doit servir à financer le premier hôpital de Séoul spécialisé dans les maladies infectieuses.

Samsung, dont le fleuron Samsung Electronics est un des leaders mondiaux des smartphones et des puces mémoires, pèse à lui seul un cinquième du PIB de la Corée du Sud, 12e économie au monde.

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M488902
    29 avril07:39

    Je préfère la Suisse à la Corée.Ko.hn.kho.n le mekh.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer