Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Riches : combien gagnent les Français les plus aisés ?
information fournie par Moneyvox10/06/2022 à 08:25

(Crédits: © deagreez - stock.adobe.com)

(Crédits: © deagreez - stock.adobe.com)

Dans son "rapport sur les riches en France", l'Observatoire des inégalités fixe un seuil de richesse au-delà duquel les ménages sont considérés comme fortunés. Les derniers chiffres publiés en 2022.

Par MoneyVox,

Quels sont les Français qui sont considérés comme "riches" ? L'Observatoire des inégalités s'est intéressé à la question pour la seconde fois et a dévoilé de nouvelles données dans son édition 2022. L'objectif ? Faire un bilan sur la situation et sur les différences de niveau de revenus constatées dans l'hexagone. Alors, combien faut-il gagner pour entrer dans la catégorie des riches ou des super-riches ?

Les riches gagnent plus de 3 673 euros par mois

La notion de richesse est très subjective. En effet, elle dépend avant tout du ressenti de chacun, de ses points de comparaison, de ses expériences personnelles, de son milieu socioprofessionnel, mais aussi de ses objectifs de vie. Il faut toutefois définir un montant pour pouvoir effectuer une analyse chiffrée. L'Observatoire des inégalités a ainsi décidé de définir ce palier de la façon suivante : "Nous proposons de fixer un seuil de richesse équivalent au double du niveau de vie médian". Cette dernière donnée, calculée par l'Insee qui a également mis en place un outil interactif pour savoir combien de salariés gagnent plus ou moins que vous , est le montant en dessous duquel vivent 50 % des Français, tandis que les 50 autres pourcents vivent avec davantage.

Le dernier niveau de vie médian a été calculé par l'Insee en 2019, et était de 1 837 euros par mois pour une personne seule. Autrement dit : une personne est considérée comme riche dès lors qu'elle gagne plus du double, soit 3 673 euros par mois. Arbitraire, cette position est cependant défendue par Louis Maurin, directeur de l'Observatoire des inégalités, avec beaucoup de bon sens : "Si une personne qui touche davantage que 93 % du reste de la population n'est pas ‘‘riche'', comment peut-on alors la qualifier ?".

L'âge et la composition du foyer influencent le seuil de richesse

En fonction du nombre de personnes au foyer, le seuil de richesse défini par l'Observatoire des inégalités varie. Une nécessité pour tenir compte notamment de la présence d'enfants ou non, et de la possibilité de mettre des charges en commun. Ainsi, pour un couple sans enfant, la limite est fixée à 5 511 euros, 7 713 euros avec deux enfants ou encore 4 775 euros pour une famille monoparentale avec un enfant à charge.

Un autre facteur est pris en compte par l'Observatoire des inégalités dans son étude : l'âge de la personne concernée. En effet, gagner plus de 3 637 euros en début ou en fin de carrière professionnelle, cela n'est pas comparable. Ainsi, entre 18 et 29 ans, le revenu mensuel au-delà duquel une personne est considérée comme riche est de 3 487 euros, le montant le plus faible, et grimpe jusqu'à 4 075 euros entre 50 et 64 ans. Sans surprise, cette somme diminue après 65 ans en raison du passage à la retraite : 3 870 euros jusqu'à 74 ans, puis 3 597 euros.

Lire aussi: Salaires : l'ascenseur social existe-t-il encore en France ?

Qui sont les super-riches ?

Pour l'Observatoire des inégalités, les riches sont ceux qui gagnent plus que 93 % de la population, soit environ 4,5 millions de personnes qui ont en moyenne 57 ans. Mais il existe aussi une seconde catégorie : les super-riches. Ces Français les plus fortunés gagnent davantage que 99 % de leurs compatriotes, soit 7 180 euros mensuels au minimum. En moyenne, les super-riches ont 58 ans.

Dans cette catégorie, les écarts sont immenses, et vont jusqu'au Français le plus riche, Bernard Arnault, qui détient une fortune équivalente… à la valeur cumulée de tous les biens immobiliers de la ville de Marseille ! Des écarts vertigineux que permet de mettre en avant l'étude de l'Observatoire, notamment au travers d'un autre chiffre : les 10 % de Français les plus fortunés détiennent 46 % du patrimoine de l'ensemble des Français.

26 commentaires

  • 10 juin11:00

    M4127983 d'accord avec vous ! Étude stupide et totalement biaisée par le manque de recul et de paramètres. Un chiffre "brut" tel quel ne veut rien dire.Je pense qu'un Français est plus riche au fin fond de la creuse avec 2K€ qu'à Paris avec 3,6K... DEt qu'est-ce ce que c est que cette photo pour illustrer un "riche" ?! Un "papi hypster" en costume avec une barbe blanche bien taillée n'est pas forcément riche ?


Annonces immobilières