Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Réforme des retraites : moins de pension retraite et plus d’impôts pour les hauts revenus
information fournie par Mingzi11/03/2020 à 08:56

Les hauts revenus cotiseront moins pour leur retraite (Crédit photo : Fotolia)

Les hauts revenus cotiseront moins pour leur retraite (Crédit photo : Fotolia)

Le projet de réforme des retraites prévoit que les salariés ne cotiseront plus pour leur retraite sur la part des revenus excédant 123 408 euros annuels. Cette mesure entraine un double effet négatif : moins de pension retraite et plus d'impôt. Les conséquences et les solutions.

Les hauts revenus cotiseront moins pour leur retraite

Aujourd'hui, les salariés cotisent pour leur retraite jusqu'à 329 088 euros de revenus annuels, autour de 10%. Le projet de réforme des retraites prévoit que les salariés ne cotiseront plus pour leur retraite sur la part de leurs revenus excédant 123 408 euros annuels. Ils ne seront redevables sur cette tranche que d'une cotisation de 2,81% qui ne génèrera aucun droit pour la retraite. Leur pension retraite va donc mécaniquement diminuer.

Cette mesure entraine un double effet négatif pour les salariés dont les revenus annuels excèdent 123 408 euros. Première conséquence : le niveau de pension retraite de ces salariés va diminuer. Deuxième conséquence : leur revenu annuel va augmenter (puisqu'ils cotisent moins pour leur retraite) mais mécaniquement le montant de leur impôt aussi. Et s'agissant de hauts revenus, il est fort probable que l'excédent de revenus soit imposé sur la tranche marginale de 41% ou 45%.

Quelles solutions pour les hauts revenus 

Pour ne pas perdre de pouvoir d'achat aujourd'hui et demain à la retraite, ces salariés ont tout intérêt à profiter des avantages du nouveau produit d'épargne retraite (PER) lancé le 1er octobre dans le cadre de la loi Pacte. Le PER comprend trois compartiments :

  • Le PER Individuel (PERIN) : c'est le successeur du PERP et du Madelin retraite
  • Le PER Collectif (PERCOL) : c'est le successeur du PERCO
  • Le PER Catégoriel (PERCAT) : c'est le successeur de l'Article 83 (PER entreprise)

Les sommes versées sur un PER individuel sont déductibles des revenus imposables, dans la limite de 10% des revenus et jusqu'à 32 419 euros. L'épargne est bloquée jusqu'à la retraite, mais il est néanmoins possible d'en disposer de manière anticipée dans certains cas spécifiques, comme par exemple l'acquisition de la résidence principale. Une fois à la retraite, les sommes sont débloquées soit sous forme de rente viagère soit sous forme de capital.

Épargner sur un PER permet ainsi à ces hauts revenus de compenser à la fois la baisse de leur pension retraite et la hausse de l'impôt.

Si l'entreprise le propose, il est également possible de verser les sommes issues de l'épargne salariale (intéressement, participation, abondement) sur un PERCOL. Dans ce cas, les sommes ne sont pas soumises à l'impôt sur le revenu. 
 

8 commentaires

  • 12 mars22:40

    HE OUI, CES 165 MILLIARDS DE RESERVES DU PRIVE VONT SERVIR A FINANCER LES DEFICITS DES MAMMOUTHS DES FONCTIONNAIRES DES REGIMES SPECIAUX ET DU PUBLIC https://bfmbusiness.bfmtv.com/france/quel-avenir-pour-les-165-milliards-d-euros-de-reserves-des-regimes-de-retraite-1473326.html "Les efforts consentis par les entreprises et les salariés du privé au sein de l'Agirc-Arrco ne doivent pas bénéficier au laxisme d'autres régimes", a lâché le négociateur"


Annonces immobilières