Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Quelle aide allez-vous toucher pour votre rénovation énergétique?
information fournie par Le Figaro05/10/2020 à 16:39

Dans sa nouvelle mouture, MaPrimeRénov’ compte bien toucher le plus large public possible (Crédits photo : Adobe Stock -  )

Dans sa nouvelle mouture, MaPrimeRénov’ compte bien toucher le plus large public possible (Crédits photo : Adobe Stock - )

Depuis le début du mois MaPrimeRénov' est accessible à tous les propriétaires ainsi qu'aux copropriétés avec de nouveaux barèmes. Explications.

Dans sa nouvelle mouture, MaPrimeRénov' compte bien toucher le plus large public possible. Il faut dire que depuis le 1er octobre, ses conditions d'attributions ont été largement élargies, qu'elle bénéficie désormais d'une enveloppe de 2 milliards d'euros supplémentaire et qu'un portail Internet permet d'accompagner tous les profils dans leurs démarches. C'est ainsi que cette aide concerne désormais tous les propriétaires quel que soit leur niveau de revenu, mais aussi les copropriétés dans leur ensemble ainsi que les propriétaires bailleurs.

L'objectif principal de ce dispositif est d'encourager les projets ambitieux de rénovation globale (création d'un forfait rénovation globale) et d'en finir avec les passoires thermiques (création d'un bonus pour les logements classés F et G qui quittent la catégorie passoire énergétiques). Les travaux qui permettent de passer en catégorie A ou B pour devenir un bâtiment basse consommation permettent aussi de décrocher un bonus. Par ailleurs, il est possible de bénéficier d'une aide lorsque l'on est accompagné grâce au forfait AMO (Assistance à maîtrise d'ouvrage). Notons enfin que le dispositif MaPrimeRénov' peut se cumuler avec les aides issues des CEE (certificats d'économie d'énergie) ainsi que les éventuelles primes des collectivités locales et celles d'Action Logement.

4 couleurs

À défaut d'être vraiment simple, le dispositif est présenté de façon claire et la plupart des internautes devraient repérer leur profil et les aides auxquelles ils ont droit. Concrètement, il y a quatre grandes familles selon les ressources des ménages: MaPrimeRénov Bleu ou Jaune pour les ménages très précaires et précaires et MaPrimeRénov Violet et Rose pour les foyers «classique». Les plafonds de ressources dépendent du nombre de personnes composant le foyer et varient aussi selon que l'on se trouve en Île-de-France ou en dehors. Par exemple, pour décrocher MaPrimeRénov bleu, hors d'Île-de-France, une personne seule doit gagner moins de 14.879 euros par an et un couple sans enfant en Île-de-France doit percevoir moins de 36.792 euros pour MaPrimeRénov jaune. Pour les ménages «classiques» avec deux enfants hors Île-de-France, ceux qui gagnent jusqu'à 60.336 euros auront la prime en version violet (et rose au-delà). Avec trois enfants en Île-de-France, les plafonds passe à 90.496 euros limite entre la prime Violet et Rose).

Une fois ces bases maîtrisées, à quoi a-t-on le droit lorsque l'on change de système de chauffage, que l'on réalise une isolation (murs, combles ou fenêtres) que l'on installe une ventilation ou que l'on réalise un projet global? Les projections du ministère de la transition écologique montrent ainsi qu'un couple vivant hors d'Île-de-France dans une passoire thermique avec deux enfants gagnant 30.500 euros/an (MaPrimeRénov Bleu) bénéficiera d'une aide de 15.900 euros pour remplacer sa vieille chaudière fioul non performante par une chaudière à granulés sur un budget global de travaux de 18.000 euros.

Le gaz reste perdant

Par ailleurs un couple avec trois enfants gagnant 41.000 euros vivant en Gironde (MaPrimeRénov Jaune) dans une maison classée C peut espérer décrocher 12.100 euros d'aide sur 18.000 euros de travaux pour remplacer sa chaudière à gaz par une pompe à chaleur air/eau et installer une ventilation double flux. Pour les revenus plus confortables, un couple avec 1 enfant vivant dans le Morbihan et gagnant 50.200 euros obtiendra 13500 euros sur un budget global de 39.700 euros pour une rénovation globale (isolation des combles et des murs par l'extérieur et remplacement d'une chaudière à gaz par une pompe à chaleur air/eau). Quant à ce couple avec deux enfants propriétaire bailleur d'une maison de 100 m² en Ardèche gagnant plus de 61.000 euros (MaPrimeRénov Rose), il obtiendra 7900 euros d'aides sur 34.200 euros de travaux pour remplacer une chaudière à gaz par une chaudière à très haute performance énergétique (THPE), isoler les combles, les planchers et les murs par l'extérieur, et installer un système de ventilation.

«L'ouverture à tous les revenus est un vrai gage de lisibilité» , estime Hellio, société de conseil en économie d'énergie qui est l'un des mandataires de MaPrimeRénov'. Elle rappelle cependant que les propriétaires bailleurs ne pourront déposer leurs dossiers d'aide qu'en juillet 2021 (contre le 1er janvier pour les propriétaires occupants). Par ailleurs, les copropriétés devront décrocher un gain énergétique de 35% pour prétendre aux aides. On note que le gaz reste perdant dans ces nouveaux barèmes contrairement aux chaudières à bois et aux pompes à chaleur. Quant aux plafonds de ressources, Hellio estime qu'ils ont peu changé, «excepté pour les ménages classiques «violet» légèrement rehaussés» .

0 commentaire

Annonces immobilières