1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pourquoi faire une donation entre époux ?
Mingzi24/04/2019 à 08:45

Faire une donation entre époux présente de nombreux avantages ( Crédits : 123RF)

La donation entre époux ou donation au dernier vivant permet d'augmenter la part d'héritage du conjoint survivant. Explications.

La donation entre époux (encore appelée donation au dernier vivant) est réservée aux couples mariés et peut être envisagée quel que soit le régime matrimonial. Contrairement à une donation classique, la donation entre époux ne prend effet qu'au décès du conjoint donateur et porte sur les biens présents dans le patrimoine du défunt au jour de son décès.

La donation au dernier vivant vise à avantager le conjoint survivant par rapport aux autres héritiers, en augmentant la part de son héritage. 

La donation entre époux en présence de descendants

Les droits du conjoint survivant

Sans disposition particulière, si le défunt laisse des enfants nés de son union avec son conjoint survivant, alors celui-ci hérite à son choix : soit de l'usufruit de la totalité des biens du défunt, soi¬t de la pleine propriété d'un quart des biens du défunt. Si le défunt laisse d'autres enfants que ceux du couple, alors le conjoint survivant n'a pas le choix et hérite de la pleine propriété du quart des biens du défunt.

La donation au dernier vivant

La donation entre époux offre un choix plus important au conjoint survivant. Il peut choisir entre 3 options au décès de son conjoint :

-             soit l'usufruit de la totalité des biens

-             soit un quart en pleine propriété et les trois quarts en usufruit

-             soit la pleine propriété de la quotité disponible de la succession (c'est à dire la part qui n'est pas réservée aux enfants. S'il y a un enfant, cela représente la moitié de la succession, s'il y a 2 enfants, le tiers, s'il y en a 3 ou plus, le quart)

La donation entre époux en l'absence de descendants

Les droits du conjoint survivant

Sans disposition particulière, si le défunt ne laisse pas d'enfant et si son père et/ou sa mère sont toujours vivants, alors le conjoint survivant hérite de la moitié de ses biens, et le père et/ou la mère de l'autre moitié.

Si le défunt avait reçu des biens par donation ou succession de ses parents ou grands-parents, la moitié de ces biens reviendra aux frères et sœurs du défunt ou à leurs enfants ou petits-enfants.

La donation au dernier vivant

Le défunt peut donner à son conjoint l'intégralité de sa succession. Toutefois, si le père et/ou la mère du défunt sont toujours vivants, ils peuvent utiliser leur droit de retour sur les donations qu'ils avaient consenties au défunt. En revanche, les frères et soeurs ne peuvent plus faire jouer ce droit.

Il est possible d'annuler la donation au dernier vivant

Un époux peut à tout moment annuler la donation au dernier vivant qu'il a consentie à son conjoint. (sauf si la donation a été consentie par contrat de mariage). Une donation entre époux est également annulée automatiquement en cas de divorce.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jeeve_fr
    24 avril09:24

    oui c'est dur après avoir englouti 2 big mac et 50 cl de coca à 8h30 du mat...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer