1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

PEA, épargne salariale, retraite, assurance vie : ce que la loi Pacte change pour vous
Le Revenu21/04/2019 à 08:24

La loi Pacte, votée le 11 avril, encourage les épargnants à se tourner vers la retraite par capitalisation. (© Fotolia / DR)

Plusieurs composantes de votre épargne sont concernées par la réforme phare du gouvernement. Le Revenu récapitule pour vous les évolutions que la loi Pacte va apporter à l'assurance vie, à l'épargne salariale, à l'épargne retraite, aux PEA et PEA-PME.

La loi Pacte (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises), qui comprend 200 articles, a été définitivement adoptée le 11 avril par l'Assemblée nationale, au terme d'un long débat parlementaire. Elle vise notamment à favoriser la croissance des sociétés, tout en associant davantage les salariés à leurs résultats.

Un certain nombre de mesures concernent directement votre épargne, en cherchant à mieux l'orienter vers le financement des entreprises. 

Le fonctionnement du Plan d'épargne en actions (PEA) est assoupli, un PEA Jeunes est créé et le plafond de versement du PEA-PME est augmenté, avec un élargissement des titres éligibles aux obligations à taux fixe et aux titres participatifs. La question reste de savoir si ces évolutions permettront de relancer l'attrait des épargnants pour le placement en actions et les actifs risqués en général. Un nouveau placement, le Plan d'épargne retraite (PER), est également mis en place. Il regroupe plusieurs dispositifs (Perp, Madelin, Article 83, Perco, Préfon).

La possible sortie en capital à l'échéance et la sortie anticipée pour l'achat de la résidence principale sont soumises à l'impôt, ce qui limite fortement son intérêt. L'allégement de la fiscalité sur l'épargne salariale et l'évolution des fonds Eurocroissance en assurance vie visent à compléter le dispositif

Lire la suite sur le revenu.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer