Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Non-vaccinée, elle refuse de payer ses impôts tant que le pass vaccinal sera en vigueur
information fournie par Boursorama avec Newsgene25/01/2022 à 15:38

Cette Bretonne a annoncé avoir suspendu le versement mensuel de ses cotisations sociales d'autoentrepreneuse. (Pixabay / Gerd Altmann)

Cette Bretonne a annoncé avoir suspendu le versement mensuel de ses cotisations sociales d'autoentrepreneuse. (Pixabay / Gerd Altmann)

Après avoir porté plainte contre le président de la République, deux ministres et le porte-parole du gouvernement pour des propos qu'elle a jugés « diffamatoires, discriminants et incitant à la haine », une Bretonne non-vaccinée a décidé de geler le versement mensuel de ses cotisations sociales d'autoentrepreneuse.

Face à l'attitude du gouvernement envers les non-vaccinés, une habitante d'Ille-et-Vilaine a décidé d'essayer de faire entendre sa voix. Ainsi, le 10 janvier dernier, elle a déposé une plainte contre le président de la République, deux ministres et le porte-parole du gouvernement pour des propos qu'elle a jugés « diffamatoires, discriminants et incitant à la haine » .

Un combat collectif pour les non-vaccinés et les vaccinés

Désormais, elle a annoncé avoir suspendu le versement mensuel de ses cotisations sociales d'autoentrepreneuse, rapporte Le Point . « Je ne veux pas ne pas payer mes impôts, mais je ne les paierai pas tant que je ne serai pas redevenue une citoyenne normale, libre d'aller où je veux » , a expliqué Hélène Gerray pour justifier sa décision.

Avec cette opération, elle tient donc à s'opposer au pass vaccinal qui est entré en vigueur ce lundi 24 janvier sur le territoire national. Selon elle, il s'agit d'un combat collectif à la fois pour les non-vaccinés et pour « les vaccinés (qui) ont aussi perdu leur liberté puisqu'il leur faut un laissez-passer pour entrer partout » .

Une « injonction à démissionner » envoyée aux Sages du conseil constitutionnel

Hélène Gerray a notamment regretté la validation de ce pass vaccinal par le Conseil constitutionnel. La quinquagénaire a alors écrit une lettre recommandée à chacun des dix Sages contenant une « injonction à démissionner » pour avoir validé ce pass vaccinal « sur des arguments fallacieux » .

Cette Bretonne a expliqué son refus de la vaccination par le « manque de recul » sur un produit « toujours en phase expérimentale » . Reste à savoir si ses opérations de communication porteront leurs fruits.

91 commentaires

  • 30 janvier12:01

    bravo Madame , enfin une résistante. les hommes sont cachés à la cave .


Annonces immobilières