Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

MINISO et MERE : des enseignes discount qui viennent de loin s'installent en France
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr26/12/2020 à 08:30

Les enseignes discount n’ont pas fini de faire leur entrée sur le sol français. Récemment, ça a été le tour de Miniso, un groupe chinois en pleine puissance. Bientôt ce sera à Mere, hard-discounter russe, de s’implanter. Vous ne connaissez toujours pas leurs noms ? Ça ne saurait tarder.  

MINISO et MERE des enseignes discount qui viennent de loin s'installent en FranceiStock-Julien Viry

MINISO et MERE des enseignes discount qui viennent de loin s'installent en FranceiStock-Julien Viry

Des enseignes en pleine expansion

Miniso est un nom qui s’exporte de plus en plus, en comptant à son actif plus de 4200 boutiques ouvertes dans le monde en seulement 7 ans d’existence. En 2019, le chiffre d’affaires du groupe atteignait les 10 milliards de dollars. Son fondateur Ye Gofu, entrepreneur chinois de 42 ans, propose dans ses magasins toutes sortes d’accessoires comme des peluches ou des gourdes. Mere, de son côté, est une enseigne de hard-discount russe, se vantant de proposer des prix inférieurs à tous les autres hard-discounts européens. Cette filiale du discounter Torgservis appartient à la famille russe Schnajder. On trouve près de 800 succursales Mere dans le monde, avec 600 magasins Mere sur le sol russe et les autres en Biélorussie, en Roumanie, au Kazakhstan et en Chine.

L’implantation sur le sol européen

La France comme point d’ancrage de Miniso L’arrivée sur le sol français de Miniso démarre avec l’association d’Ariel Wizman, ancien journaliste-animateur de Canal+, de Jonathan Siboni, fondateur d'une start-up Luxurynsight et de Nicolas Rey, centralien présenté comme un « as des modèles d’affaires ». Alors que Miniso est présente dans 81 pays dans le monde, la chaîne n’a encore que peu d’ancrage en Europe. L’idée ? Faire de Miniso une marque monde par essence, en étant présente en France, pays à la renommée internationale. Une arrivée progressive en Europe de l’Ouest pour Mere Mere grignote progressivement l’Europe de l’Ouest en s’attaquant à la Pologne et à l’Allemagne. La Pologne d’abord, durement touchée par la désindustrialisation, offrant au demi-million d’habitants une possibilité d’acheter à bas-prix. De même pour l’Allemagne qui accueille les magasins Mere en pleine crise, et plus précisément dans l’est du pays à Leipzig, ancienne RDA au passif russe. Prochaine étape pour Mere : une installation en France, mais sans calendrier annoncé.

Des propositions de valeur différentes

Proposer du luxe abordable Miniso entend proposer des produits de bonne qualité à des prix abordables si possible. L’ambition de l’enseigne ? Deviner et satisfaire les besoins des clients grâce à un suivi minutieux et en temps réel des données produits, en leur offrant du luxe bon marché pour raviver le désir des consommateurs. Tous les produits seront sans cesse renouvelés en boutiques et conçus par des designers du monde entier. Ravir le porte-monnaie Mere veut vendre 20% moins cher que tout le monde. Pour se faire, les économies se font partout : installation du magasin en périphérie, peu de produits proposés et toujours laissés sur les palettes, prix scotchés à la main, peu d’employés… Une promesse certes tenue, avec des prix moins chers que chez les concurrents, mais seul bémol : l’étiquette des produits, pas toujours claire ou rassurante !

10 commentaires

  • 26 décembre13:02

    la Chine envahit le monde LOL ... il y a plus de 20 ans on disait la meme chose du Japon avec ses enormes excedents ... ils avaient copié nos produits et les processus industriels dans les années 60 ...


Annonces immobilières