1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les SCPI concurrencent l'assurance-vie
Boursorama avec Pratique.fr04/07/2019 à 14:30

Avec les taux d'intérêt toujours plus bas pour ce qui concerne les livrets d'épargne ou même les fonds en euros des assurances-vie, il est un placement qui tire son épingle du jeu et séduit de plus en plus de français : les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI). Ce type d'investissement aussi appelé pierre-papier présente peu de risques (hormis les vacances locatives) et offre des rendements autour de 4 %. Explications.

iStock-Gang Zhou

Principes d'une SCPI

Une société civile de placement immobilier est un véhicule de placement collectif offrant l'opportunité aux particuliers d'investir dans un parc immobilier souvent constitué de petits commerces et d'immeubles de bureaux. Les particuliers reçoivent alors des parts sociales, non cotées en bourse. Les SCPI sont divisées en deux familles juridiques : les SCPI à capital fixe et celles à capital variable. Dans les premières, l'épargnant ne peut acquérir des parts que lors de l'émission de capital ou d'une augmentation de capital. Dans les SCPI à capital variable, l'épargnant peut acheter ou vendre ses parts quand il le souhaite. Leur prix est fixé par la SCPI en fonction du marché. Ces SCPI sont conseillées aux épargnants sans grande expérience, car comme l'explique Paul Bourdois, cofondateur de France SCPI au site capital.fr « de nouvelles parts sont émises à chaque nouvelle acquisition d'immeuble, avec une valeur corrélée à la valeur du patrimoine immobilier géré ». De plus, ce sont les gérants de la SCPI qui sont tenus « d'organiser la revente de ces parts le jour où vous voulez vous en séparer ».

Lire aussi : L'assurance vie comment ça marche ? [ guide complet ]

Avantages et inconvénients d'un tel placement

Cet aspect « liquide » des SCPI n'est pas le seul des avantages de ce type de placement. Tout d'abord, investir dans une SCPI est accessible à toutes les bourses. Le prix des parts les moins chères se situe en dessous de 200 €. De plus, une fois que vous avez acquis vos parts, vous n'avez plus rien à faire, ce sont les SCPI qui gèrent elles-mêmes les parcs immobiliers, récoltent les loyers et vous reversent la quote-part proportionnelle à votre investissement. Autre avantage et non des moindres, le rendement moyen des 48 principales SCPI du marché était de 4,6 % en 2018 (données France SCPI), soit bien plus que les livrets d'épargne ou les fonds en euros des assurances-vie. L'investissement dans les SCPI n'est toutefois pas sans risque. Le principal réside dans des vacances locatives trop fréquentes des biens dans lesquels vous auriez des parts. Pour éviter cet écueil, veillez à miser sur des sociétés dont les actifs sont situés en Île-de-France ou dans d'autres grandes villes avec une forte activité économique. Assurez-vous également que leur parc immobilier est suffisamment diversifié. Selon France SCPI, une société offre de véritables gages de solidité à partir de 50 immeubles en location. Enfin, sachez que les commissions facturées au moment de la revente de vos parts sont coûteuses (entre 7,5 et 12 %) et qu'il convient donc de privilégier ce placement sur du long terme.

À noter

Les SCPI et les OPCI (organisme de placement collectif immobilier) ont collecté plus de 7,2 milliards d'euros en 2018. Au premier trimestre 2019, les seules SCPI affichaient une collecte nette supérieure à 2 Md€.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ccondem1
    06 juillet11:31

    Que des avantages, ces SCPI : 10% de frais d'entrée (à déduire immédiatement du rendement affiché entrevu, donc) + illiquidité (3 à 6 mois d'attente) + prix de revente éventuelle à vue + l'imposition foncière + l'IFI. Et dans le cadre de l'AV, beaucoup moins de matraquage fiscal mais déduire aussi du rendement entrevu l'empilement des frais de gestion, etc.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer