Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Le nombre de voitures-radars privées va presque tripler d'ici décembre
information fournie par Boursorama avec Newsgene30/07/2021 à 08:12

D'ici décembre, de nouvelles voitures-radars circuleront dans le Grand-Est, les Hauts-de-France, la Bourgogne Franche-Comté et la Nouvelle-Aquitaine (illustration). (PublicDomainPictures / Pixabay)

D'ici décembre, de nouvelles voitures-radars circuleront dans le Grand-Est, les Hauts-de-France, la Bourgogne Franche-Comté et la Nouvelle-Aquitaine (illustration). (PublicDomainPictures / Pixabay)

Les voitures-radars privées vont être de plus en plus nombreuses sur les routes. Leur nombre passera de 83 à 223 d'ici la fin de l'année. Le dispositif va être étendu à quatre nouvelles régions.

De nouvelles voitures-radars privées sillonneront dans les mois à venir les routes françaises. Elles sont aujourd'hui au nombre de 83 et circulent dans quatre régions : 18 en Bretagne, 20 en Centre-Val-de-Loire, 26 en Normandie et enfin 19 dans les Pays-de-la-Loire. Le nombre de ces véhicules conduits par des sociétés privées doit passer à 223 d'ici la fin de l'année, rapporte Le Figaro mercredi 28 juillet.

Quatre nouvelles régions

Le dispositif va être étendu à de nouvelles régions : le Grand-Est, les Hauts-de-France, la Bourgogne Franche-Comté et enfin la Nouvelle-Aquitaine. Ces voitures-radars banalisés circuleront 6 heures par jour, toute la semaine et à n'importe quelle heure.

Elles effectuent des trajets fixés par les services de l'État. Ces derniers sont définis en fonction de l'accidentalité de la zone. Les voitures sont géolocalisées et sont équipées d'un système leur permettant de lire les panneaux. Le radar fonctionne ainsi de manière autonome.

Un réel effet sur l'accidentalité ?

Seuls les grands excès de vitesse sont ciblés avec une marge technique « de 10 km/h pour les limitations de vitesse inférieures à 100 km/h et de 10 % pour les limitations de vitesse supérieures à 100 km/h », a expliqué la Sécurité routière citée par nos confrères.

L'impact des voitures-radars privées sur l'accidentalité n'est pas totalement démontré. « L'accidentalité connaît une baisse dans 10 départements, une stabilité dans 6 d'entre eux, et une hausse dans les 4 restants », a indiqué le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin interrogé à ce sujet par Yves Bouloux député (LR) de la Vienne.

16 commentaires

  • 31 juillet13:58

    enfin une bonne nouvelle : ca fera moins de fadas de la la route dans nos hopitaux et comme on y attend beaucoup de non vaccinés ca tombe bien ..


Annonces immobilières