1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le médiateur de l'assurance aurait démissionné, des soupçons de « conflits d'intérêts » évoqués
Boursorama avec Newsgene09/01/2020 à 12:46

Le médiateur de l'assurance aurait démissionné, des soupçons de « conflits d'intérêts » évoqués

Le médiateur de l'assurance, Philippe Baillot, aurait démissionné le 23 décembre dernier de son poste. Chargé d'intervenir en cas de litige, il s'est vu reproché par des assurés sa trop grande proximité avec les compagnies d'assurance. Il aurait notamment travaillé pour l'une d'entre elles. 

Philippe Baillot, médiateur de l'assurance, aurait démissionné le 23 décembre dernier selon une information du Canard enchaîné publiée ce mercredi 8 janvier. L'intéressé a été nommé à ce poste en 2015 et avait été reconduit en 2018 pour une durée de trois ans. Il devrait poursuivre sa mission jusqu'à l'arrivée de son successeur.

Philippe Baillot assure avoir quitté ses fonctions pour « raisons personnelles ». Mais ce serait davantage sa proximité avec certains assureurs qui lui aurait coûté son poste. La Commission d'évaluation et de contrôle de la médiation de la consommation (CECMC), organisme qui dépend de Bercy, l'aurait notamment rappelé à l'ordre à travers deux courriers mentionnant « des dysfonctionnements quant au traitement des demandes de médiation ».

La CECMC avait mené un « un contrôle approfondi »

Il est question de délais de traitement à rallonge ou encore de propositions de médiation dont les assureurs auraient eu la primeur, indique Le Canard enchaîné. La CECMC aurait aussi été saisie pour des soupçons de « conflits d'intérêts » concernant des litiges entre des assurés et Aviva, un assureur au sein duquel Philippe Baillot a travaillé. Une information que le médiateur ne cachait pas et qui figure d'ailleurs dans son CV consultable sur le site de la médiation.

La CECMC aurait notifié le 24 octobre dernier au médiateur « un contrôle approfondi ». Corinne Domer, la présidente de la Commission, a finalement annoncé le 23 décembre la démission de Philippe Baillot, tout en promettant une « réforme en profondeur des procédures de médiation ».

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M4358281
    17 janvier17:22

    On nous aura jusqu'au bout !!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer